Trois ans déjà !

Décembre est traditionnellement le moment de jeter un regard rétrospectif sur l’année écoulée, et en cette fin de mandat syndical, sur les trois années passées.

Un constat : lorsque les règles sont claires et identiques pour tous, l’hospitalisation privée tire son épingle du jeu. Comme pour le programme Hôpital Numérique, de nombreuses cliniques ont bénéficié d’un financement à la qualité. La FHP-MCO a fortement contribué à l’élaboration du modèle IFAQ, et nous nous réjouissons qu’il soit à présent en phase de généralisation. Il en est de même pour le financement de la recherche et de l’innovation, qui a progressivement gagné en transparence et en équité : de plus en plus d’établissements de santé privés font avancer la recherche et l’innovation en France, et il est bien légitime qu’ils aient accès aux crédits MERRI.

Une quarantaine de dossiers nous ont occupés en permanence. Ils se sont enchaînés et nous les avons menés parfois de front. Les campagnes tarifaires successives nous laissent un goût amer, en particulier les mesures discriminatoires que sont la reprise du CICE et celle des allègements issus du Pacte de responsabilité. Dès lors, notre enveloppe MCO n’a progressé que de 1,93 % entre 2014 et 2017. Notre efficience, pourtant largement démontrée, a été soumise à l’épreuve d’un plan triennal d’économies et de nombreuses injonctions contradictoires en particulier sur la chirurgie ambulatoire. La suppression en 2018 de deux dispositifs inefficaces que sont la dégressivité tarifaire et l’abattement de 40€ sur les GHS de chimiothérapie, nous fait espérer un retour à davantage de cohérence.

Les contentieux menés par des établissements et/ou des FHP Régionales, avec l’appui de la FHP-MCO dans le cadre de l’opération « 1 000 recours », auront permis à l’ensemble de la profession de faire valoir ses droits. Retenons quelques victoires, comme celle emblématique des transports SMUR.

Vous défendre tout en s’opposant mais aussi en proposant, telle est la ligne de conduite de la FHP-MCO. Avec comme fil conducteur la revendication de l’équité de traitement et de la transparence des règles du jeu, nous sommes une force virulente et constructive de propositions sur les deux dossiers stratégiques que sont les évolutions du mode de financement et la réforme du droit des autorisations. Côté financement, nous avons cherché à préparer l’avenir en portant des demandes d’expérimentations sur des nouveaux modes de financement, tout en soutenant les activités les plus touchées avec l’obtention d’actions tarifaires immédiates en faveur des maternités. Côté autorisations, nous avons appelé de nos vœux une véritable simplification des dispositifs, qui se heurte à des recommandations d’hyperspécialisation et à une vision GHT-centrée de l’offre de soins. Nous devrons être particulièrement vigilants et volontaires dans les groupes de travail à venir sur la réforme des autorisations.

Ce mandat syndical démarré sous la tutelle de Marisol TOURAINE s’achève sous celle de Agnès BUZYN, dont la dernière décision relative au coefficient prudentiel nous renvoie à la prudence dans la construction de la campagne tarifaire 2018. Quatre valeurs – l’humain, la qualité et la sécurité des soins, la responsabilité de nos engagements, et l’efficience – affichées sur le fronton de notre syndicat ont guidé nos réflexions et nos actions. Vous accompagner, vous défendre et développer l’hospitalisation privée MCO sont demeurés notre objectif unique.

Ségolène Benhamou

Elue Présidente de la FHP MCO en décembre 2014, Ségolène Benhamou est PDG de l’hôpital Privé Nord Parisien à Sarcelles qu’elle dirige depuis 2005. Elle est membre du Comex de la FHP. Passionnée par les questions santé, elle est impliquée dans la vie de plusieurs organisations, notamment Santé Cité. Elle défend l’équité de traitement et la transparence des décisions des tutelles.

Voir tous les articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.