Reprendre son souffle

La multiplication des annonces, des travaux et des réformes en cours impactant le système hospitalier mobilise à l’excès les professionnels de santé et les forces vives des différentes parties prenantes, dont la FHP-MCO fait partie.

Nous avons le tournis car ce sont des réformes structurelles majeures qui s’empilent : la réforme du droit des autorisations sur toutes les activités de soins, la réforme du financement portée notamment par le rapport Aubert, la réforme de la facturation des transports, la réforme sociale s’ajoutent aux exigences normatives toujours croissantes concernant les IBODE ou la sérialisation des médicaments, sans oublier la multiplication des guides, ou encore la nouvelle certification V2020.

L’intérêt du patient nous guide tous, pouvoirs publics comme professionnels et établissements de santé. Mais l’enfer est pavé de bonnes intentions, et il faut prendre le temps de la réflexion et faire des études d’impact pour effectivement se donner les moyens d’atteindre les objectifs que l’on s’est fixés collectivement. Pour la FHP-MCO comme pour les autres fédérations, cela demande une énergie folle et toute votre expertise pour analyser chacun des points au regard des données sociales et économiques de notre profession et des simulations nécessaires. Et après, comment allons-nous mettre en œuvre ces réformes dans le quotidien de nos établissements, former nos équipes, revoir nos boîtes à outils et modifier nos pratiques ? Les professionnels de terrain, déjà bien sollicités et parfois échaudés, sont-ils prêts à encaisser tous ces changements ?

Alors comme l’a dit la Ministre Agnès Buzyn face aux difficultés de mise en œuvre d’une réforme des transports inter-établissements insuffisamment préparée, il est temps de faire une pause. Ce leitmotiv a été repris par Lamine Gharbi dans les vœux qu’il a formulés pour la Fédération, et nous nous y associons pleinement. Si l’on veut aller loin et mener à leur terme les réformes, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. La feuille de route est connue avec « Ma santé 2022 ». Mais la route sera longue et un appel au réalisme est indispensable.
Avant d’être à « bout de souffle », une pause est nécessaire… au moins sur le rythme.

Ségolène Benhamou

Elue Présidente de la FHP MCO en décembre 2014, Ségolène Benhamou est PDG de l’hôpital Privé Nord Parisien à Sarcelles qu’elle dirige depuis 2005. Elle est membre du Comex de la FHP. Passionnée par les questions santé, elle est impliquée dans la vie de plusieurs organisations, notamment Santé Cité. Elle défend l’équité de traitement et la transparence des décisions des tutelles.

Voir tous les articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.