On y est … pas tout à fait

L’inégalité homme/femme est présente dans tous les secteurs d’activité, y compris les plus inattendus comme ceux des médias et de la culture.

Si nos établissements de santé travaillent largement avec des femmes pour la réalisation de leurs missions, l’enquête que nous avions réalisée en 2013 montrait qu’à peine plus d’1 clinique sur 4 était dirigée par une femme : un chiffre statistiquement incompréhensible au vu de la féminisation des formations et des filières professionnelles qui mènent à ce poste.

Dès 2012, la FHP-MCO invitait les femmes managers de clinique à se rassembler pour agir ensemble et inverser le cours de l’inégalité. Le premier numéro de l’année 2019 de notre Dialogue Santé rappelle la réalité de la féminisation de la médecine : les femmes représentent en moyenne 47 % des effectifs de médecins en activité selon le CNOM, un gain de 9 points en 11 ans.

164 femmes chirurgiennes européennes ont répondu présentes et apparaissent en photo dans la campagne que mène l’Union Européenne de l’Hospitalisation Privée en faveur d’une égalité homme/femme en santé. Elles font carrière dans le secteur privé où chacune trouve sa place. Il faut aujourd’hui les accompagner vers toutes les spécialités et vers la présidence des CME.

Chaque 8 mars, rappeler le long chemin restant à parcourir pour que les femmes disposent d’une égalité avec les hommes, dans leur vie personnelle et professionnelle, est vital. Leur parole s’est libérée et pourtant, dans le même temps, 30 féminicides ont déjà été comptabilisés depuis le 1er janvier, un chiffre supérieur à celui de l’année dernière à la même époque.

D’une manière générale, la santé des femmes est un vrai sujet de santé publique, dont les cliniques et hôpitaux privés s’emparent. Un même accès à des prises en charge spécifiques à chaque sexe est la première des égalités à promouvoir.

Ce n’est pas un, mais 365 jours de l’année, où femmes et hommes sont invités à vivre ensemble dans le respect et la reconnaissance de chacun. Si nous n’agissons pas aujourd’hui, les quotas et réglementations le feront pour nous.

Visionner la vidéo du 8 mars FHP-MCO 2012
Dialogue Santé 30 Féminisation de la médecine

Ségolène Benhamou

Elue Présidente de la FHP MCO en décembre 2014, Ségolène Benhamou est PDG de l’hôpital Privé Nord Parisien à Sarcelles qu’elle dirige depuis 2005. Elle est membre du Comex de la FHP. Passionnée par les questions santé, elle est impliquée dans la vie de plusieurs organisations, notamment Santé Cité. Elle défend l’équité de traitement et la transparence des décisions des tutelles.

Voir tous les articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.