Actus Santé du 13h du 23/04/2019

Référentiel certification : donnez votre avis

Les bases de la nouvelle certification sont soumises à la concertation des professionnels de santé et des usagers. La HAS propose une première version du référentiel que devront suivre les établissements. La concertation durera jusqu’au 24 mai prochain.

La HAS a démarré à l’automne 2018 les travaux pour rénover la certification des établissements de santé à l’horizon 2020. Elle sera plus simple, annonce la HAS, et centrée sur la prise en compte des résultats de la prise en charge des patients. Elle sera aussi adaptée aux évolutions du système de santé. La HAS soumet un premier document pour concertation auprès des acteurs concernés – du 19 avril au 24 mai – afin d’intégrer le plus largement possible les avis des professionnels et des usagers dans la version définitive. Ce projet de référentiel a été co-construit avec 250 acteurs de terrain : professionnels médicaux, paramédicaux, gestionnaires d’établissements, représentants de malades et d’usagers et instances représentatives du secteur sanitaire hospitalier.

À partir de cette production, la HAS a articulé et structuré le référentiel autour de 4 angles d’approche qui, ensemble, fourniront une vision globale de la qualité dans les établissements de santé : le patient, les soins, l’établissement et enfin – pour ceux qui en relèvent – les groupements d’établissements.

À l’issue de la concertation, et à partir du référentiel consolidé, la HAS prévoit d’expérimenter la certification V2020 à l’automne 2019 avant une mise en œuvre courant 2020. La HAS souhaite tester son dispositif sur chaque type d’établissements afin de s’assurer que le dispositif lui est adapté : CHU, CH, CHS, clinique, etc.

5 millions de DMP

100 300 personnes ouvrent un DMP par semaine. « Notre objectif est de parvenir à 10 millions de DMP fin 2019, et 40 millions fin 2022 » déclare Yvon Merlière, directeur du projet DMP pour la CNAM. Voir interview.

Une bonne nouvelle pour la CNAM qui rappelle que ce carnet de santé numérique permet de conserver de manière sécurisée ses informations médicales en un seul et même endroit pour les partager avec les professionnels de santé : le médecin traitant, pharmacien, spécialistes, etc.

En plus de l’historique des soins versée par l’Assurance maladie, les DMP contiennent déjà de nombreuses informations : près de 6,5 millions de documents ont été ajoutés, dont 54 % par les établissements de santé, 30 % par les patients eux-mêmes, 14 % par les professionnels de santé libéraux et 2 % par les centres de santé.

À vos calendriers

Le ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France lancent pour la première fois en France une grande campagne de promotion de la vaccination. Un ton positif et mobilisateur pour cette campagne lancée à l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination.

Le thème « La meilleure protection c’est la vaccination » rappelle qu’il s’agit du moyen de prévention le plus efficace et le plus sûr contre de nombreuses maladies infectieuses potentiellement graves telles que les méningites, la rougeole, la coqueluche ou encore le tétanos. La campagne a pour objectif de réaffirmer les bénéfices de la vaccination en vue de renforcer la confiance. Elle s’adresse à toute la population, en particulier aux parents de jeunes enfants. Elle sera diffusée à la télévision du 21 avril au 11 mai et visible sur le web, les réseaux sociaux et dans la presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.