La cote de confiance de Roselyne Bachelot plongerait à 24% chez les médecins, 6 mars 2010

COMMUNICATION

archives

La cote de confiance de Roselyne Bachelot plongerait
à 24% chez les médecins, 6 mars 2010

(sondage* Ifop, publié jeudi dans le Quotidien du médecin).

La ministre ne serait soutenue que par 18% des médecins libéraux (33% des hospitaliers). Parmi les libéraux, près de la moitié ne lui font « pas du tout confiance » et « la cassure la plus nette concerne les généralistes et les médecins ruraux« .

Le Quotidien du médecin pointe un « fossé très profond [qui] s’est creusé en quelques mois entre la Ministre en charge de la santé et les professionnels« .

Rappelons qu’en mai 2007, Roselyne Bachelot était plébiscitée par 62% des médecins libéraux; en septembre 2008, elle recueillait encore 44% d’opinions favorables.

Le Quotidien explique cette chute par ses choix concernant la lutte contre la grippe H1N1, « ressentis comme une humiliation » et par sa « gestion politique du dossier conventionnel » enfin par son « refus de s’engager pour l’application immédiate du C à 23 euros« .

Interrogés sur la politique de santé et de protection sociale menée par le Président de la République et le gouvernement, les médecins sont 73% (79% des libéraux et 67% des hospitaliers) à la juger négativement et 27% (32% et 22%) très négativement, ce qui représente une « hausse de cinq points par rapport au sondage réalisé il y a un an« .

A propos des élections régionales

Le sondage relève par ailleurs un retournement « spectaculaire » de l’opinion médicale dans le cadre des élections régionales. Ainsi, seulement un tiers des médecins (32% des libéraux et 34% des hospitaliers) voteraient pour une liste UMP (contre 75% préalablement favorable à Nicolas Sarkozy), Nouveau centre, des chasseurs ou du MPF (Mouvement pour la France) lors du premier tour.

Il indique que plus de 50% voteraient pour une liste de gauche, avec 22% pour les Verts et Europe écologie, 21% pour le parti socialiste, 5% pour le Front de gauche, 2,5% pour le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et 0,5% pour Lutte ouvrière.

« On assiste à un report des médecins électeurs de Sarkozy (12% selon l’étude affinée de l’Ifop) vers les Verts qui recueillent également plus d’un quart des intentions de votes de médecins libéraux qui s’étaient portés en 2007 sur Ségolène Royal et François Bayrou », indique le quotidien. « Quant aux praticiens de sensibilité de gauche, qui avaient choisi Nicolas Sarkozy en 2007 contre la candidate socialiste, ils semblent être revenus vers leur famille d’origine« .

Le Quotidien note également le faible score du Front national (FN, 3,5%), « mais c’est une tradition dans le monde médical« , et l' »effondrement » des listes du Modem (9%, par rapport à 29% des intentions de vote des médecins libéraux en 2007).

* Le sondage a été réalisé par téléphone auprès de 301 médecins libéraux et 200 médecins hospitaliers du 22 au 25 février.

Restant à votre écoute

Lamine GHARBI
Président du syndicat national FHP-MCO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.