Le 13 heures du 10 JUIN 2010

Le pari de la croissance

Il n’y a pas de lien, dans les pays riches, entre le niveau de dépenses médicales et la qualité et l’espérance de vie. Les Français se trompent quand ils valident un financement à fonds perdus de l’hôpital, croyant en conséquence se garantir une santé de fer. Les décideurs en santé manquent d’inspiration et de vision lorsqu’ils envisagent la santé comme une source exclusive de coûts et de dépense publique et non comme une source de richesse et un formidable potentiel de développement et de rayonnement pour notre pays. Les éléments du débat sont mal posés. Nicolas Sarkozy déclarait dès son élection la tenue d’un grand débat de fond sur la santé. Roselyne Bachelot quant à elle précisait récemment qu’une campagne présidentielle qui invite les prises de parole et de position de tous, serait le lieu de cet exercice. Alors appelons à ce « Grenelle de la santé », faisons sortir du bois mutuelles et laboratoires, créons des passerelles avec la recherche et l’industrie, débattons avec nos praticiens, nos usagers, réfléchissons à l’échelle européenne comme locale… La croissance de la France reposera notamment sur une société plus solidaire, ce qui implique de restaurer la qualité exceptionnelle de notre système de santé. Quelle sera notre vision du système de santé et de l’hospitalisation privée dans 20 ans ?

Lamine GHARBI
Président du syndicat national FHP-MCO

Une situation sociale tendue : état des lieux à 11h

La commission paritaire mixte prévue aujourd’hui à la FHP a été annulée. Jean-Loup Durousset rencontrera cet après midi successivement les centrales syndicales. Les revendications de la CGT restent inchangées : une augmentation de 10% de la valeur du point. Les cliniques de Montpellier entrent dans leur 16ème jour de grève, une délégation salariale d’une dizaine de personnes a été reçue hier à la FHP Aquitaine, Clermont-Ferrand entre aujourd’hui dans la danse, enfin, une dizaine de représentants syndicaux sont présents ce matin sous les fenêtres de la FHP à Paris.

Les infirmiers anesthésistes manifestaient mardi à Paris

Après avoir bloqué la place de l’Etoile pendant quelques heures, ils se sont rassemblés devant le ministère de la santé où des échauffourées ont éclaté.
Roselyne Bachelot « regrette profondément ces actes de violence indignes de professionnels de santé qui sauvent des vies au quotidien« . « La première violence commise, c’est celle du ministère de la santé qui observe un mutisme depuis deux mois« , déclarait la représentante des salariés, ajoutant que cette absence de dialogue a « radicalisé le mouvement« .

Si les professionnels de santé sont d’accord…

Nicolas Sarkozy, prenant tout le monde de vitesse… et de court, annonçait un ONDAM 2011 et 2012 en-deçà de 3%. Une enquête express auprès des lecteurs du magazine Décision Santé montre que 40% d’entre eux approuvent cette perspective.

Contrôles T2A pour tous !

Le CHU de Lyon vient de se voir notifier un montant de pénalités de 18,5 millions d’euros pour 700.000 euros d’indus, soit un coefficient multiplicateur de 26,4. La CME de l’établissement estime que la somme correspond « à une année entière d’efforts financiers réalisés dans le cadre du plan de retour à l’équilibre d’ici 2013« .
Rappel : la FHP-MCO organise sa 2ème JT consacrée aux contrôles T2A et sanctions financières le 16 juin 2010 de 9h à 17h, Paris 7ème.
À télécharger : Programme JT 16 juin 2010
Bulletin d’inscription JT 16 juin 2010

12% des praticiens hospitaliers exercent une activité libérale

Le Parisien publiait hier une enquête sur l’activité libérale à l’hôpital assortie du classement des médecins les mieux payés. « Nous avons voulu savoir si un terme avait été mis aux dérapages les plus flagrants. La réponse est négative« , souligne le quotidien. Alors qu’en 2008, la grande majorité des 4.430 médecins ayant une activité libérale (12% des praticiens) « joue le jeu et en tire un complément de ressources raisonnable« , « quelques dizaines de ‘stars’, déjà épinglées à l’époque, n’ont rien changé à leur pratique (…) Leurs honoraires (bruts) oscillent entre 120.000 et 600.000 euros par an pour deux demi-journées par semaine« . Le quotidien a par ailleurs réalisé un nouveau testing dans les services des praticiens en tête du classement concernant les délais d’attente, montrant que les malades privés passaient toujours devant les patients publics.Toutefois, Le Parisien relève que la plupart des médecins affichent désormais leurs tarifs et note que la redevance est désormais proportionnelle aux revenus.

Le coin documentation

Mesurer son empreinte écologique

430 établissements publics et privés ont rempli l’outil d’autodiagnostic en développement durable élaboré par le c2ds. Conçus par des directeurs d’établissements en direction de leurs pairs, l’opérationnalité et la pertinence de cet outil étaient garanties. L’IDD santé est à votre disposition gratuitement. Pour cela demander un mot de passe à : courtigne.angelique@gmail.com

Prochaines formations du Baqimehp

La gestion globalisée des risques dans les établissements de santé
– 21-22 juin 2010 (Paris)
L’audit interne, une méthode pour répondre aux exigences d’évaluations dans le cadre de la certification
– 24-25 juin 2010 (Paris)
La certification V2010, les nouveaux enjeux et les démarches à mettre en œuvre
– 29-30 juin 2010 (Paris)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.