Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d’information des cliniques, vendredi 23 juillet 2010

FINANCEMENT

Archives

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d’information des cliniques, vendredi 23 juillet 2010

 

Le Conseil National d’Audit (C.N.A.) de la CNAMTS a conduit un audit de sécurité du système de facturation des cliniques et de transmission à l’Assurance Maladie, afin de prévenir un risque de fraude, notamment en matière de facturation et de paiement. En effet, la CNAMTS fait parfois l’objet « d’attaques » avec utilisation frauduleuse de coordonnées d’établissements de santé et de numéro de compte à créditer.

Un guide sera prochainement mis en ligne sur le site Ameli.fr. Ce guide a vocation, d’une part, à sensibiliser nos établissements à ce risque et d’autre part, d’émettre des recommandations de bonnes pratiques.

De nombreux éléments sont déjà traités par les établissements, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de la certification V2010 (Chapitre 1, Référence 5 et 6 notamment.)

Ce guide contient huit têtes de chapitre :

1° Politique sécurité,

2° Gestion des biens,

3° Sécurité liée aux ressources humaines,

4° Sécurité physique et environnementale,

5° Gestion d’exploitation et des télécommunications,

6° Gestion des droits d’accès,

7° Acquisition, développement et maintenance des systèmes d’information,

8° Gestion des incidents de sécurité.

Un « homme sécurité » sera désigné prochainement par les Caisses afin que chaque établissement puisse procéder à une alerte en cas d’incident.

Pour plus d’informations, je vous invite à vous reporter au document ci-joint.

Thierry BECHU (thierry.bechu.mco@fhp.fr) est à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Restant à votre écoute

Lamine GHARBI
Président du syndicat national FHP-MCO

À télécharger :
Présentation du Guide bonnes pratiques

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.