Le 13 heures du 9 DÉCEMBRE 2010

Le maître étalon

Les provocations en provenance des médias ou de décideurs en santé à l’encontre de notre secteur privé se sont faites nombreuses ces jours derniers. Faute à la météo maussade ? Pour remplir notre mission – soigner les personnes, parmi les 65 millions de Français, qui se présentent à nos portes – nous n’avons nul besoin de nous étalonner sur le secteur public. Nos valeurs et notre professionnalisme nous portent, les contraintes réglementaires, cahiers des charges, et autres contrôles nous encadrent, nos résultats parlent pour nous. Nous ne sommes complémentaires de quiconque (ou alors à la façon « yin-yan »), nous existons à part entière ! Les patients n’appartiennent à personne et la qualité appartient à ceux qui s’en donnent la peine. Nos patients qui sont nos donneurs d’ordre ne s’intéressent pas au statut juridique de l’établissement hospitalier en bas de chez eux. Ils attendent des soins de qualité en toute sécurité, c’est ce que nous leur offrons.

Lamine GHARBI
Président du syndicat national FHP-MCO
 

Bilan certification 2010

Pour l’année 2010, sur les 127 établissements dont le dossier de certification a été examiné, 17 établissements (13% – pour la V2007, ce pourcentage est inférieur à 10%) ont contesté 26 décisions. 50% des contestations concernent des réserves, 38% des recommandations et 12% des réserves majeures, analyse la HAS. Et c’est le critère 20a sur la démarche qualité de la prise en charge médicamenteuse du patient qui arrive en tête avec 15 décisions contestées. Mais après un nouvel examen, le collège de la HAS a maintenu 21 décisions soit 81% des contestations. Une révision du manuel est prévue pour avril 2011. 

Augmentation du point FEHAP de 0,5% au 1er décembre 2010

La commission nationale d’agrément des conventions collectives et accords de retraite applicables aux salariés des établissements et services à caractère social ou sanitaire à but non lucratif a validé le 26 novembre, la décision de la FEHAP d’augmenter à partir du 1er décembre 2010 la Valeur du point de 0,5%. Cette dernière, qui se réfère à la Convention collective nationale du 31 octobre 1951, est donc portée à 4,403 euros. La VP retenue s’applique à l’ensemble des personnels, y compris les médecins ayant fait l’objet d’un reclassement à l’occasion de la rénovation de la convention. Faute d’un accord avec les syndicats, cette décision d’augmentation a été prise unilatéralement par la fédération, signale la FEHAP. 

L’accouchement en clinique ou à l’hôpital plébiscité

Le CNGOF a présenté, lors de ses 34e journées, les résultats d’une enquête IPSOS sur le « vécu de la grossesse », réalisée aussi pour le collège national des sages-femmes (CNSF) et l’ordre des sages-femmes. Les femmes enceintes interrogées indiquent à 89% préférer accoucher dans un hôpital ou une clinique, le lieu majoritairement privilégié (64%) restant l’hôpital. Les maisons de naissance demeurent un « lieu d’accouchement méconnu », avec moins d’un quart des femmes les connaissant. Un pourcentage qui est encore plus faible pour les primipares puisque seules 20% d’entre elles en ont entendu parler.

Evaluer l’éducation thérapeutique

Les professionnels de santé qui conduisent des programmes d’éducation thérapeutique du patient réclament une aide, en particulier méthodologique, auprès des tutelles afin de mener l’évaluation de ces actions et notamment « définir des indicateurs pertinents et réalisables au regard des moyens humains disponibles« . Les programmes d’éducation thérapeutique doivent désormais être autorisés par les ARS conformément à un cahier des charges national qui précise les objectifs, la population concernée, les modalités d’organisation, les compétences des professionnels qui réalisent le programme, l’évaluation, les sources prévisionnelles de financement.
Pour en savoir + :
Dépêche sur l’ETP dans le traitement de l’Insuffisance Rénale du 26 novembre 2010
Dépêche sur autorisation des programmes d’ETP du 22 octobre 2010  

Des rdv par SMS

Les Hospices civils de Lyon (HCL) souhaitent généraliser au premier trimestre 2011 un outil de gestion des rappels de rendez-vous aux patients par SMS. Un SMS est ainsi envoyé à tous les patients programmés un jour « en un seul clic » ou l’utilisateur peut « sélectionner un ou plusieurs patients et personnaliser le message transmis« . Pratique et efficace.

Un cocktail de pesticides

L’Anses va étudier la présence de 300 contaminants potentiels dans 20.000 produits alimentaires. Les résultats, qui seront publiés en juin 2011, seront croisés avec les habitudes alimentaires des consommateurs et donneront « une photographie précise du degré d’exposition aux résidus de pesticides des consommateurs« . Mercredi, l’association Générations futures, le réseau européen HEAL (Health and Environment Alliance), en partenariat avec le WWF et le Réseau environnement santé (RES), présentaient les résultats d’une enquête montrant que les enfants ingèrent 128 résidus chimiques provenant de 81 substances différentes dont 42 substances différentes classées cancérigènes possibles ou probables et cinq substances classées cancérigènes certaines, et 37 substances différentes perturbateurs endocriniens suspectés. Bien que les quantités trouvées dans cette enquête sont inférieures aux seuils réglementaires, « nous ne connaissons pas encore très bien les effets de synergie possible entre de faibles doses de polluants« , indique l’ANSES.

Prochaine formation du Baqimehp

La démarche qualité de la prise en charge médicamenteuse : comment faire face aux nouvelles contraintes de la certification et de la réglementation :
– 13-14 décembre 2010 Paris

JT FHP-MCO « Manager une clinique au féminin »

Mardi 8 mars 2011 – Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.