Le 13 heures du 20 JANVIER 2011

Le bizutage !

« Il y a deux accueils chez vous : un moment récréatif et un bizutage ! » déclarait Nora Berra hier soir lors de la traditionnelle cérémonie des voeux de la FHP en démarrant son discours après celui de la FHP-MCO. « Mais ça ne durera que 14 mois » lui a rétorqué son prédécesseur Roselyne Bachelot également présente ! Les voeux 2011 étaient un bon millésime alors que 2 ministres se disputaient la vedette. « Vous pouvez être fiers, votre secteur concourt pleinement à la qualité et la pérennité de l’offre de soin ! » insistait Nora cherchant la réplique au message unique que nous avons martelé : nos tarifs. Le film pédagogique « Un même métier, une même mission, un même tarif ? » n’a pas pris une ride et nous n’avons pas résisté à l’envie de lui faire visionner « en live » notre extrait préféré, celui où Xavier Bertrand déclare à l’Assemblée nationale son engagement pour une convergence en 2012. Nora Berra pourra le visionner dans son intégralité, à son aise, sur le i-pad que nous lui avons offert à cet effet. Nous avons enfin formulé une proposition simple : MIGAC augmentation 0%, puisque les privilégier pénalise frontalement les établissements privés pour lesquels la rémunération de l’activité de soin représente 97% versus 78% pour le secteur public ; volume prévisionnel d’activité : 2% ; évolution tarifaire résultante : 1,2%. Cqfd !

Lamine GHARBI
Président du syndicat national FHP-MCO 

Nora Berra Roselyne Bachelot Lamine Gharbi


Les faits : un avenir difficile

Le dépassement de l’ONDAM en 2010 s’élève à 700 millions d’euros. L’estimation de l’augmentation des charges est anticipée à 3,3% alors que l’ONDAM est à 2,8% : 464 millions d’euros d’économie seront donc demandés aux établissements. L’augmentation de volume de 1,7% n‘a pas été tenue. 530 millions d’euros de MIGAC sont gelés à ce jour. Il n’y aura pas d’enveloppe LMD fléchée alors que l’impact de la mesure est estimé à 1,176 milliard sur la période 2010-2016, dont 948 millions pour le secteur public et 167 millions pour le secteur privé. FEHAP et FHP estiment l’impact à 260 millions d’euros pour la seule filière des IDE.

Un cercle vertueux

Un nouvel arrêté fixant pour l’année 2011, les conditions dans lesquelles les établissements de santé doivent mettre à disposition du public les résultats publiés des indicateurs qualité et sécurité des soins vient d’être publié au JO du 5 janvier 2011 : 12 indicateurs contre 10 l’an dernier. Tous les établissements privés MCO devront se mettent en ordre de marche pour afficher cette transparence en direction des patients et de l’ensemble de leurs interlocuteurs avec un unique mot d’ordre : la qualité. Les établissements privés MCO sont résolument entrés dans le cercle vertueux de la qualité. C’est ce qu’attestent les résultats publiés par le Ministère de la santé. C’est également la meilleure garantie de sécurité que l’on puisse apporter à nos patients.

Un seuil d’alerte à 0,5%

La maille se resserre : le seuil de déclenchement de la procédure d’alerte de l’évolution de l’ONDAM, aujourd’hui de 0,75% passera à 0,5% en 2013. La tutelle, alertée par les parlementaires entend bien gérer au plus près les finances publiques. Cet abaissement du seuil accompagne celui de l’ONDAM : 2,9% en 2011, puis 2,8% en 2012. Par ailleurs, alors que la Cour des Comptes exprime son inquiétude sur le niveau d’endettement de certains hôpitaux, la DREES annonce dans un récent rapport que leur endettement continue de croîte à un rythme régulier : de 40% en 2007, il s’établirait à 46% en 2009. Toutefois, la réduction du déficit global des hôpitaux publics se poursuit passant de 345 millions à près de 200 millions d’euros.

Contre un déremboursement progressif

L’intérêt de la population doit primer sur les intérêts corporatistes d’une catégorie de professionnels. La conduite des affaires publiques ne peut se faire sans prendre des mesures difficiles et un jour ou l’autre, il faudra choisir. Mettons en oeuvre des mesures imaginatives et le moins d’agressions possible » s’insurge Martial Olivier-Koehret, chef des médecins généralistes dans son blog, et pour qui le déremboursement est la partie émergée de la spirale déconstructionniste du système de santé.

Gare à l’aspartame

L’aspartame est un édulcorant artificiel qui se trouve dans plus de 6000 produits dont 500 pharmaceutiques. Une récente étude danoise qui a porté sur une cohorte de près de 60 000 femmes enceintes conclut ainsi que « la consommation quotidienne de boissons gazeuses ou non gazeuses sucrées artificiellement durant la grossesse pourrait augmenter le risque d’accouchement prématuré ».

Mardi 8 mars 2011 – JT FHP-MCO

« Établissements de santé : un dynamisme au féminin »

9h30 / 16h, Cercle National des Armées, 8 place saint Augustin – Paris
À télécharger : bulletin d’inscription

Prochaines formations du Baqimehp

Evaluation des Pratiques Professionnelles dans le cadre de la certification V2010
– 27-28 janvier 2011 (Paris)
PMSI MCO perfectionnement du codage
– 3-4 février 2011 (Paris)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.