Le 13 heures du 27 JANVIER 2011

« Nous n’avons pas d’argent mais nous avons des idées ! »

Cette phrase de Barack Obama extraite de son récent discours politique nous rappelle 1973, et a également le goût amer d’un bis repetita pour les hospitaliers dans l’attente du 1er mars 2011. Des idées, ideas, Gedanken…c’est ce que le séminaire stratégique des administrateurs de la FHP-MCO qui se tient aujourd’hui et demain à Montpellier doit produire. L’argent, la capacité du Fonds de stabilité européen à lever 5 milliards et la demande de 45 milliards des investisseurs témoignent de la solidité de la zone euro et marquent un tournant. Nous voulons y voir le signe d’un environnement global plus optimiste et favorable à agir pour la santé. L’hospitalisation privée ne se laissera pas euthanasier ! Objectif de notre séminaire : même si les nuages s’amoncellent sur nos têtes, vous annoncer du soleil !

Lamine GHARBI
Président du syndicat national FHP-MCO 

Le 2 nouvelles pistes de travail de l’ANAP

L’ANAP va explorer ces deux axes :
– organisation du temps de travail médical et soignant dans les établissements. « Nous allons étudier comment, avec une ressource médicale rare, concevoir des organisations plus efficaces au service des personnes« , commentait son directeur.
– les transports sanitaires, sujet qui a un impact sur les dépenses de santé mais aussi sur l’accès aux soins et l’environnement.

Pas de quota !

« Il ne s’agit en aucun cas de déterminer des quotas par établissement ou de réguler autoritairement l’offre de soins« , a affirmé Xavier Bertrand, “On ne peut pas dire à un patient, à partir du mois de novembre, ‘on ne peut pas vous accepter‘ », a-t-il assuré en estimant qu’une telle hypothèse n’avait « aucun sens« .

60% des Français préfèrent le développement des soins palliatifs à la légalisation de l’euthanasie

C’est ce que révèle un sondage*, initié par la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (SFAP), la Société française d’anesthésie et de réanimation (SFAR) et le Centre de recherche et de formation de l’accompagnement à la fin de vie (CREFAV). 52% des personnes interrogées ont ainsi souligné qu’il existe des risques de dérives liées à cette légalisation. En ce qui concerne les soins palliatifs, 53% indiquent ne pas être en capacité de définir clairement ce qu’ils représentent ni ce qu’ils impliquent. (* sondage réalisé par OpinionWay.)

Toute la transparence avant l’été

« Comment resserrer les mailles du filet de notre système de pharmacovigilance au travers de procédures plus réactives et d’autorités publiques plus efficaces?« , s’interrogeait Nicolas Sarkozy. Une démarche de refondation en profondeur est engagée et aboutira avant l’été. Les laboratoires Servier lâchés par le ministre de la santé et tout récemment par la célèbre agence de communication de crise Image 7 annonçait sa participation à l’indemnisation des victimes. Un premier impact visible de ce dossier : nouveau président de la HAS et membres du cabinet ministériel de la santé viennent de prendre le soin de déclarer leur absence de conflit d’intérêt.

Dommage !

D’ordinaire, quand un directeur d’hôpital est débarqué, c’est parce qu’il est plutôt incompétent ou parce qu’il aurait eu des pratiques douteuses mais à l’hôpital de Poissy-Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), à l’inverse, c’est parce qu’il a réussi à diviser par trois le déficit de son établissement.

Hospi Diag, c’est parti

L’outil de mesure de la performance des établissements MCO, Hospi Diag, va être déployé cette semaine. Cet outil automatisé, hébergé sur la plate-forme de l’ATIH, regroupe des données relatives à 67 indicateurs dans cinq domaines (activité, qualité, organisation, ressources humaines et finances). La DGOS le voit comme une carte d’identité de l’établissement qui permettrait une comparaison entre établissements d’une même région et, au niveau national, entre établissements ayant un profil d’activité similaire.

Dématérialisation en cours

La dématérialisation des signalements des infections nosocomiales a, d’après les pouvoirs publics, pour objet de favoriser le signalement, de renforcer sa pertinence, d’offrir un meilleur support aux établissements de santé, de procéder à des retours d’expériences plus suivis et in fine à améliorer la santé des patients hospitalisés. Le déploiement sera progressif en 2011 avec pour objectif une dématérialisation effective et un abandon du papier en janvier 2012.

Les entreprises de transports sanitaires ne sont productives qu’à 50%

La production correspond au seul temps de transport du patient, la Fédération nationale des transporteurs sanitaires (FNTS) propose un nouveau modèle économique : « améliorer l’organisation des sorties hospitalières » ; « développer le covoiturage pour le transport assis« . Pour les seules pathologies nécessitant des traitements itératifs de chimiothérapie, radiothérapie, hémodialyse et rééducation fonctionnelle, une économie de 38% pour l’assurance maladie est estimée. Autre proposition : – la prise en charge des urgences pré-hospitalières en travaillant à un nouveau découpage géographique des secteurs.

Mardi 8 mars 2011 – JT FHP-MCO

« Établissements de santé : un dynamisme au féminin »

9h30 / 16h, Cercle National des Armées, 8 place saint Augustin – Paris
À télécharger : bulletin d’inscription

Participez au Grand prix de la Prévention Médicale 2011

La Prévention Médicale propose comme chaque année, deux prix d’une valeur de 6000 et 4000 € récompensant des initiatives innovantes en matière de sécurité de diagnostic et de soins. La date de réception des candidatures est prolongée jusqu’au 28 février 2011. (Pour en savoir +)

Prochaines formations du Baqimehp

PMSI MCO perfectionnement du codage
– 3-4 février 2011 (Paris)
De la prévention de la maltraitance à la promotion de la bientraitance
– 10-11 février 2011 (Paris)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.