UNE ÉQUITÉ BUDGÉTAIRE ENTRE LES DIFFÉRENTS SECTEURS HOSPITALIERS POUR UNE MEILLEURE OFFRE DE SOINS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

« Déshabiller Paul pour habiller Jacques, n’est pas une politique responsable de santé ! » déclare Lamine Gharbi, président de la FHP-MCO. Le modèle de la T2A rémunère les établissements au regard de leur activité sur laquelle ils sont tous contrôlés extrêmement sévèrement. Par ailleurs, chaque secteur s’est engagé dans une politique de pertinence des actes afin d’apporter à la tutelle et aux usagers la transparence nécessaire. « Les acteurs de santé font leur métier : soigner les français dans le plus grand respect éthique, médical et économique, la tutelle doit faire le sien : prendre soin de la population en rémunérant de façon équitable et au juste prix le système hospitalier ». La FHP-MCO s’inquiète de la dérive constatée d’un abandon progressif d’une tarification à l’activité pour revenir à une politique de dotation opaque. Si dotations il y a, elles doivent s’effectuer de façon équitable entre les acteurs qui prouvent les effets de leurs actions. Rappelons que le montant de l’enveloppe de plus de 8 milliards de dotations affectée à 99% au secteur public, est équivalente à celle qui finance la totalité de l’activité de soins de l’hospitalisation privée en médecine, chirurgie, obstétrique.

 

La FHP-MCO renouvelle sa demande d’une politique tarifaire juste et équitable et visant à réduire la différence de financement toujours à hauteur de 26% au bénéfice du public par rapport au secteur privé (voir www.hostocomparateur.com).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.