Le 13 heures : Qui doit-on responsabiliser ?

>Plus de 10 000 requêtes ont été enregistrées en 2010 auprès du nouveau Pôle Santé et Sécurité des soins du médiateur de la République, chargé du dialogue entre usagers et professionnels de santé. Près de 20% de ces requêtes sont le fait de professionnels de santé. Le malaise est donc réel. Naturellement nous récuserons le « prêt à penser » qui consiste à fustiger « l’hôpital-entreprise » et ses promoteurs du privé, et à poser ce principe comme inapplicable à l’hôpital à cause de ce bon vieux patient différent. En revanche, la perte de sens du métier de soignant est une alerte sévère pour tous. Alors, qui de la poule ou de l’œuf ? Le patient consumériste qui exige une obligation de résultats ou le soignant à bout de nerf dans un système trop contraint ? Comme Jean-Paul Delevoye, médiateur de la République, nous sommes prêts à ouvrir le débat de l’éthique médicale et de la maîtrise des dépenses de santé. « La meilleure façon d’améliorer la qualité du service public est de faire en sorte que les professionnels soient heureux d’y travailler » déclarait-il. Bien être au travail et démarche DD, c’est le fil rouge de la 5ème agora le 31 mars à Paris du C2DS, Comité pour le développement durable en santé, dont la FHP-MCO est partenaire. Retrouvons-nous y.


Lamine GHARBI
Président du syndicat national FHP-MCO


Sanctions T2A : les 4 fédérations hospitalières (FHP-MCO, FEHAP, FFNCLCC, FHF) font front commun

Un courrier commun à Xavier Bertrand demandait fin février une modification de la réglementation concernant les contrôles et les sanctions T2A. Courrier assorti d’un document de travail reprenant les préoccupations partagées et une suite de propositions communes sous forme de 17 axes d’amélioration. Il est aujourd’hui complété d’un communiqué de presse commun. Nos interlocuteurs seront sensibles au consensus rare des quatre fédérations, ce qui souligne la gravité du dossier.

Le Forum naissance : des acteurs de santé responsables et force de propositions !

La FHP-MCO assure le secrétariat de ce Forum qui réunit tous les acteurs de la naissance. Piloté par le Dr Olivier Jourdain, il réunit des représentants, des gynécologues-obstétriciens, des anesthésistes, des pédiatres, des sages-femmes, des usagers, des maternités privées et de la Conférence nationale des présidents de CME de l’hospitalisation privée. Le Forum naissance présentera le 22 mars au Ministère de la santé lors de la Commission nationale de la naissance et de la santé de l’enfant, 13 pages de propositions.

Contre la suspension de l’enquête PDSES

Le syndicat a envoyé hier à Xavier Bertrand un courrier témoignant du profond désaccord de la FHP-MCO avec cette suspension.
Le dispositif actuellement en cours sur l’état des lieux et la valorisation de l’activité de la PDSES est une donnée incontournable dans le cadre de :
– la nécessaire transparence des règles d’allocation de ressources des MIGAC,
– de la juste rémunération du service rendu.

L’archivage des dossiers facilité

Nous avions la possibilité de confier l’archivage des dossiers médicaux à un tiers hébergeur agréé, malheureusement ensuite restreint aux seuls dossiers sur support informatique. Une action de lobbying a été menée : l’externalisation de l’archivage des dossiers d’hospitalisation sur support papier est désormais autorisée et encadrée par le Décret n° 2011-246 du 4 mars 2011.

Dispositifs médicaux, comment acheter et utiliser mieux ?

Les dispositifs médicaux représentent 2 millions de produits divers. Hors équipements médicaux, ce marché est estimé à environ 21,3 milliards d’euros. C’est ce poids économique et sanitaire qui a motivé l’IGAS à se pencher sur le dossier. La liste des produits et prestations (LPP) « est encore inaboutie dans ses résultats » et la « connaissance des marchés reste parcellaire » déclarent les auteurs de cette étude qui suggèrent de mettre en place une classification nationale des DM adossée à l’AFSSAPS mais aussi de développer les études médico-économiques sur les prestations. Il est question également de renforcer les actions de gestion du risque et de contrôle du secteur.

Internet donne le « la » !

Dans un arrêt rendu le 23 février dernier, le conseil d’État indique que les circulaires et les instructions adressées par les ministres « sont tenues à la disposition du public sur un site Internet relevant du Premier ministre« . Si ce n’est pas le cas, elles ne sont pas applicables. Le conseil d’État s’est appuyé sur l’article 1er du décret du 8 décembre 2008 pour rendre sa décision. Par ailleurs, il précise que ces dispositions ne s’appliquent pas pour les textes publiés avant le 1er mai 2009, l’article prenant effet à partir de cette date.

« La santé des personnels et la qualité de vie au travail« , sujet essentiel, explosif, sera le fil rouge de cette agora. La qualité de vie au travail constitue l’un des 8 critères DD du cahier des charges de la certification V3.

À télécharger : Programme et bulletin d’inscription

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.