Le 13h : un mariage polygame heureux !

L’union de Kate et William doit être une success story sinon le mariage n’est plus ! Pour notre part, nous souhaitons un vif succès au mariage „polygame » de trois cliniques et d’un hôpital à Fontainebleau, union que vient adouber aujourd’hui le Président Nicolas Sarkozy en personne. Dans la corbeille des mariés tout de même 850 lits, 2 200 salariés et trois années de travaux. Avec un taux de fuite de presque 50%, cette restructuration hospitalière était devenue indispensable. Nous croyons à la force de l’exemple. Les tutelles appellent de tels rapprochements de leurs vœux. Les directeurs de nos établissements aussi, mais sous réserve de multiples amendements. Car dans cette histoire, la question n’est pas qui portera le plus beau chapeau mais plutôt qui portera le chapeau ?

Lamine GHARBI
Président du syndicat national FHP-MCO
Nous agissons pour la santé de tous
La FHP-MCO lance une campagne dans la grande presse à partir de lundi prochain. Les deux messages sélectionnés – l’accueil des urgences et la prise en charge d’actes lourds – ont pour objectif d’interroger l’opinion publique sur les idées reçues et inviter à prendre conscience de la réalité de notre secteur à la fois concernant sa place dans le paysage sanitaire (presque 2 millions d’urgences / 47% d’actes lourds de chirurgie) mais également de ses difficultés (des demandes d’autorisation d’urgence en attente / 26% de différence tarifaire). Ces insertions seront publiées dans le quotidien Le Monde les 9 et 16 mai et dans les hebdomadaires L’ExpressLe Figaro MagazineLe PointMarianne à partir de la semaine prochaine, et ce sur une durée de trois semaines.
Pour soutenir cette campagne, une série de rendez-vous avec des parlementaires, à l’initiative des administrateurs de la FHP-MCO mais également de tout adhérent souhaitant participer à ces actions, est organisée.

Affiche campagne « Agirpourlasante » – Urgence
Affiche campagne « Agirpourlasante » – Actes louds

Contact : Véronique Molières – 06 82 38 91 32

 

Coup d’œil sur les derniers Conseils d’Administration de la FHP-MCO
Nous vous invitons à visionner sur www.fhp-mco.fr les CA en images qui, en trois minutes, vous informent sur l’essentiel des dossiers étudiés lors des CA et des décisions prises par le syndicat.

 

Nouveau coup de théâtre chez les médecins
Les négociations de la future convention qui liera pour cinq ans la profession à la sécurité sociale sont une nouvelle fois annulées et reportées. Les deux principaux syndicats CSMF et SML refusent la présence des étudiants et des internes au sein des délégations du Bloc (pour les spécialistes) et MG France (pour les généralistes). Par ailleurs, CSMF et SML souhaitent une convention unique et le Bloc et MG France veulent des volets spécifiques. Le calendrier des négociations doit être bouclé fin juin.

 

Demain, avec quels professionnels prendrons-nous en charge nos patients ?
Les grands bouleversements de notre secteur (progrès des techniques médicales, restructurations, réorganisation des modes de prise en charge…) ont une incidence directe sur l’organisation du travail dans les équipes. Aujourd’hui, nous sommes confrontés à des métiers en tension (IDE, sage-femmes, …). Mais demain, de nouveaux métiers émergeront dans nos services.
L’ANAP a recensé, dans un guide concret, des expériences de Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), afin d’inciter tous les établissements de santé publics et privés à développer une politique de ressources humaines plus innovante… et au-delà, de montrer que des établissements peuvent se fédérer, comme en Languedoc-Roussillon, sur ce type de démarche pour anticiper l’avenir!
ANAP – Gestion prévisionnelle des emplois et compétences

 

Une côte d’alerte dépassée
Avec près de 38 500 réponses sur 492 établissements publics, l’enquête menée depuis octobre par la CFDT Santé-sociaux sur les conditions de travail des soignants de la Fonction publique hospitalière (FPH) offre un constat sans surprise : « assez catastrophique » avec un sentiment de « déprime généralisée » indépendamment de la taille de l’établissement, du métier ou de l’âge du personnel. Globalement, 57% des soignants souffrent de stress et 15% voient leur qualité de vie dégradée. Pour 71%, la santé s’en retrouve altérée avec en cause, outre le stress (47%), la charge physique (47%) et psychologique (38%). Profondément « déstructurée« , l’organisation du travail pêche par son « incohérence« .

 

Une transparence nécessaire
Se conformant à la décision du conseil d’État du 27 avril, la HAS retire sa recommandation de bonnes pratiques sur le traitement médicamenteux du diabète de type 2, car l’agence n’a en effet pas été en mesure de verser au dossier l’intégralité des déclarations d’intérêts (pour 4 des 27 membres du groupe de travail), ce qui était pourtant obligatoire.

 

Des indicateurs à venir en réanimation
C’est l’objectif de l’ANAP à partir d’un premier benchmark entre 18 services de 8 établissements de soin. Il s’agit d’une première étude de faisabilité de la mesure d’indicateurs de performance. 36 ont pour le moment été mesurés et pourraient « faciliter le pilotage opérationnel » des services de réanimation par les responsables médicaux, soignants et administratifs.
ANAP_rapport réanimation


Le vote surprise à l’Assemblée nationale d’une proposition de loi visant à interdire « la fabrication, l’importation, la vente ou l’offre de produits contenant des phtalates, des parabènes ou des alkylphénols » a pris le gouvernement à revers. C’est cependant une avancée sans précédent vers un hôpital plus sain, car la proposition concerne également les dispositifs médicaux (tubulures, gants chirurgicaux, cathéters, poches de sang) qui contiennent des phtalates. Présents dans de nombreux dispositifs, les phtalates ont des « effets délétères sur la mise en place du potentiel reproducteur masculin dans l’espèce humaine« . Cependant, sans les amendements dont elle était assortie (bloqués par l’application de l’article 44-3), la proposition de loi est encore loin d’être directement opératoire. Et les sénateurs doivent encore emboîter le pas sur les députés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.