3 questions à Michèle Crequet

Michèle Crequet est Directrice du Centre d’Hémodialyse Riviéra à Antibes (06), groupe BBRAUN Avitum


 

Quelle est la particularité de votre centre d’hémodialyse ?
Le centre d’Hémodialyse Riviéra a la particularité d’avoir été créé en 1987 pour accueillir uniquement des patients vacanciers et a évolué en 2010 grâce au groupe BBRAUN Avitum et sous l’impulsion de l’ARS Paca dans le cadre d’un partenariat public (Hôpital la Fontonne d’Antibes), privé et associatif (AGAHTIR) en un centre de proximité pour les Antibois construit sur le site de l’hôpital. Nous accueillons au côté de notre patientèle locale quelque 400 patients vacanciers par an, dont le séjour peut varier d’une séance à une semaine voire plusieurs mois pour ceux qui possèdent une résidence secondaire dans la région. Nous sommes spécialisés dans ce type de prise en charge depuis plus de 20 ans et essayons de proposer un service adapté aux nombreux patients qui n’osent pas se déplacer par peur de ne pas retrouver la qualité de prise en charge dont ils bénéficient habituellement.

Quelles sont les contraintes pour ces patients ?
Partir en vacances alors que l’on doit être dialysé trois fois par semaine demande une préparation détaillée en amont avec la sélection d’un centre et la planification des séances, avant même de pourvoir réserver l’hébergement et le moyen de transport. Nous sommes en contact avec les équipes néphrologiques de chaque patient qui nous renseignent sur leur état et nous permettent d’orienter la prise en charge de chacun en centre ou en Unité de dialyse médicalisée selon leur typologie. Le centre de dialyse accompagne à tout moment les patients dans leur démarche, les oriente. Nous sommes également en contact avec les associations de patients telles que REIN ECHOS et la FNAIR qui a crée une association (IDO) spécialisée dans l’organisation de voyages pour les insuffisants rénaux en France et à l’étranger. Nous accueillons environ 18% de patients vacanciers étrangers, pour la plupart des pays européens mais aussi de Russie, Chine, Japon, USA.

Comment parvenez-vous à adapter votre offre à la demande et aux exigences de cette patientèle particulière ?
Pour renforcer notre équipe en place lors des périodes de vacances nous avons recours au recrutement d’infirmières spécialisées en hémodialyse pour la saison d’été,souvent en provenance de la région parisienne, et désireuses de travailler 4 à 5 mois par an dans le sud, à qui nous proposons l’hébergement. Nous adaptons d’autre part nos plannings de patients à la demande en proposant des séances en soirée. La langue officielle utilisée avec la patientèle étrangère est l’anglais mais il n’est pas rare que des patients viennent avec des interprètes lorsqu’ils se déplacent dans le cadre d’un voyage organisé. Les retours que nous avons sont très positifs et nous avons des patients fidèles que nous suivons par intermittence sur plusieurs années. Le centre de dialyse est presque une seconde famille pour un insuffisant rénal et nous nous efforçons de leur offrir le meilleur environnement possible dans un climat de confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.