3 question à René Rousset

René ROUSSET est Directeur général de la Clinique de la Muette, Paris (75), groupe Ramsay Santé *

René ROUSSET et Nicolas SARKOZY
L’épouse du Président de la République a accouché dernièrement dans votre clinique, comment cela s’est-il passé ?
Cela s’est très bien passé. Carla Bruni-Sarkozy était attendue à partir du 03 octobre, aussi nous étions tout à fait préparés lorsqu’elle est arrivée le 19 au matin. Nous avons accueilli pendant 4 jours un couple de parents très simple et peu exigeant. Trois chambres étaient mises à leur disposition. Nicolas Sarkozy a d’ailleurs été, malgré ses obligations, très présent et surtout vraiment sympathique avec le personnel de la clinique.

En termes d’organisation, quelles ont été les mesures de sécurité à mettre en place ?
Comme nous nous y attendions, la clinique a été assaillie de journalistes et de curieux désireux de s’y introduire par tous les moyens possibles et inimaginables : un journaliste s’est fait passer pour un fonctionnaire de la Sécurité sociale venant enregistrer la naissance de la petite Giulia. Le service de sécurité du couple présidentiel a été d’une efficacité exceptionnelle. Nous avions un seul interlocuteur pour toutes les questions de sécurité. Nous sommes une clinique urbaine avec des terrasses, des vis-à-vis, etc. avec des risques d’intrusion de l’extérieur multiples, des vues plongeantes, etc. Le quartier a été complètement quadrillé et le dispositif a été, comme l’on peut s’y attendre, très précis. Dans l’ensemble, les contraintes pour le personnel sont restées dans des proportions acceptables (port de badges, communication des plannings personnels et fournisseurs, gestion précise des visiteurs.) Nous avons interdit les téléphones portables dans les poches des personnels et visiteurs durant cette période afin d’éviter des prises de photos intempestives.

Quels impacts un tel événement peut-il avoir pour le secteur privé tout entier ?
Beaucoup se sont demandés pourquoi Mme Bruni-Sarkozy est venue accoucher chez nous plutôt qu’au Val de Grâce par exemple, ce qui m’aurait aussi semblé logique. Elle a tout simplement suivi son obstétricien qui travaille chez nous. Notre clinique est pour elle un établissement de proximité qu’elle connaissait déjà puisqu’elle a habité juste à côté. Je pense que Carla Bruni-Sarkozy a été en mesure de faire son propre choix, indépendamment du politiquement correct, qui aurait certainement voulu qu’elle se rende dans un établissement public. Il a été dit tout et son contraire dans les médias à propos de mon établissement et du fonctionnement du secteur privé MCO en France, cependant, il est à mon sens important qu’on parle de nous et l’accouchement de la première dame de France dans une clinique privée est une réelle reconnaissance pour notre secteur tout entier.

* Groupe exploitant 9 cliniques parisiennes et une clinique à Bourg-en-Bresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.