Franche-Comté : lutter contre les déserts médicaux par l’organisation des soins

L’organisation de la prise en charge est primordiale et la Franche Comté peut compter sur le dynamisme et la volonté de ses professionnels de santé. C’est grâce à eux et avec le soutien des institutions régionales que de nouvelles modalités d’organisation ont pu être promues et portent leurs fruits.

Lutter contre les déserts médicaux ne peut en effet se limiter aux questions d’installation des jeunes ou de numerus clausus. Les professionnels de santé ambulatoires, médecins généralistes en particulier, ne souhaitent ni ne peuvent exercer chacun individuellement la responsabilité de garantir l’accès aux soins auxquels les usagers ont droit. Pour autant, cette responsabilité leur revient collectivement.

La permanence des soins
Sur la base de deux idées force, un système de régulation des appels aux heures de permanence des soins a été conçu (20h-8h) :
– le patient doit pouvoir obtenir une réponse à ses demandes de soins;
– les solutions proposées ne relèvent pas toutes d’un acte ni d’une décision médicale.
Grâce à un numéro dédié, le 3966, les patients sont mis en relation avec un médecin généraliste formé et évalué, au cours d’une conversation enregistrée. Grâce à cette mise en relation, 80% des appelants obtiennent le conseil qu’ils attendaient. Les autres se voient dépêcher un médecin de garde ou, pour une minorité des cas, sont pris en charge par le SAMU dont la plateforme est interconnectée.

Ce système simple, permet de protéger médecins généralistes libéraux d’appels et de visites non indispensables. C’est une première garantie essentielle pour eux qui ont l’habitude de ne pas compter leurs heures mais qui aspirent à une qualité de vie améliorée.

Faire face aux besoins des personnes dépendantes
De même, l’organisation d’un système de coordination d’appui qui assure aux personnes dépendantes ou âgées une prise en charge médico-psycho-sociale est un plus pour les professionnels de santé de la région qui n’ont plus à faire face seuls aux besoins des usagers. En outre, ce système évite les hospitalisations médicalement non justifiées couteuses pour tous et à tous points de vue.

Enfin, des initiatives locales à l’instar de celle menée à Belfort par les professionnels d’une zone prioritaire telle que celle des Glacis permettent d’offrir un accès aux soins grâce à une réponse responsabilisée et organisée par les médecins généralistes eux-mêmes.

Propos recueillis auprès de Martial Olivier-Koehret, Médecin Généraliste et Vice-Président URPS ML Franche-Comté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.