Mise en place du Programme personnalisé de l’après-cancer – Expérimentation INCA

L’INCA diffuse sur son site internet des propositions de mise en place du programme personnalisé de l’après cancer (PPAC), conduit avec et par les médecins traitants, dans le cadre de l’expérimentation prévue à l’action 25.3 du Plan cancer 2009-2013. Ce programme a vocation à définir et simplifier le suivi du patient après traitements.

Pour rappel, le Plan cancer 2009-2013 s’inscrit dans la continuité du précédent, et s’engage sur trois thèmes prioritaires :

  • une meilleure prise en compte des inégalités de santé pour assurer plus d’équité et d’efficacité dans l’ensemble des mesures de lutte contre les cancers ;
  • l’analyse et la prise en compte des facteurs individuels et environnementaux pour personnaliser la prise en charge avant, pendant et après la maladie ;
  • le renforcement du rôle du médecin traitant à tous les moments de la prise en charge pour permettre notamment une meilleure vie pendant et après la maladie.

Etabli en concertation avec le médecin traitant, destiné à être remis au patient à la fin des traitements actifs et révisable au fil du temps, le PPAC contient les éléments minimaux nécessaires à la mise en place du suivi global du patient en réponse à ses besoins, incluant :

  • la surveillance médicale ;
  • l’accompagnement social et l’accès aux soins de support ;
  • l’identification des relais de proximité nécessaires à la poursuite du suivi.

Le PPAC a vocation à s’inscrire dans le cadre de la surveillance médicale conjointe entre oncologue (ou spécialiste hospitalier) et médecin traitant.

Cette démarche nouvelle est basée sur le volontariat des professionnels de santé impliqués et sur l’acceptation des patients.

L’INCA fera une enquête fin 2012 pour recueillir des informations sur l’utilisation de ce document et sur les éventuelles évolutions à y apporter, sachant que le but de ce document est d’élaborer un programme d’après-cancer répondant aux besoins des patients et satisfaisant les professionnels et établissements de santé.

En attendant, et afin d’évaluer ce nouvel outil et apprécier la faisabilité de cette démarche de surveillance médicale en collaboration avec les médecins traitants, n’hésitez pas à nous faire part également de vos observations.

Daisy Roulin (daisy.roulin.mco@fhp.fr) est à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Restant à votre écoute

Thierry BECHU
Délégué Général du syndicat national FHP-MCO

À télécharger :
Propositions pour la mise en place du programme personnalisé de l’après-cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.