3 questions au Dr. Gilles BONTEMPS, Directeur associé de l’ANAP

Dr. Gilles BONTEMPS, directeur associé de l’ANAP, l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux.

Qu’est-ce qu’Hospi-Diag, et qu’est-ce qu’il n’est pas ?
Dans le cadre de sa mission d’appui à la fois des ARS et des établissements de santé, l’ANAP met en œuvre et diffuse des outils pour améliorer la performance globale des établissements. Hospi-Diag est l’un d’entre eux, un outil presse-bouton qui permet de situer votre établissement dans son paysage sanitaire, par rapport à l’ensemble de vos concurrents publics et privés. C’est un comparateur de la performance des établissements, évaluée à partir des données collectées et disponibles au niveau national. Le résultat est une photographie de votre établissement et de son évolution sur les quatre dernières années. Connaître son évolution tendancielle passée en comparaison avec d’autres permet aussi de se projeter dans l’avenir en identifiant ses forces et faiblesses. A ce jour, 20 000 connexions ont été enregistrées: les deux tiers des établissements MCO ont utilisé Hospi-Diag. Par contre, Hospi-Diag est un outil complexe conçu pour les professionnels, et non pour le grand public: pour être accessible à tous, il faudrait au préalable construire un scoring lisible par tous. Il pourrait être intéressant de parvenir à un classement officiel des hôpitaux et des cliniques les plus performants ; l’éducation nationale le fait, qui publie chaque année le classement des lycées à partir d’un indicateur composite. Pourquoi pas la santé? La réflexion sur cette question fait en tout cas déjà évoluer les choses vers plus de transparence.

Qu’est-ce qu’Hospi-Diag apporte à un établissement de santé ?
D’une certaine façon, Hospi-Diag est un comparateur. Le but a été de construire un socle commun d’indicateurs partagés et validés par tous, pour pouvoir se situer. On peut ainsi connaître les forces et les faiblesses de son établissement, et distinguer les gisements de performance. Le débat autour des chiffres vient nourrir un véritable dialogue de gestion dans l’établissement. Il s’agit donc d’une aide en interne au pilotage d’établissement. Il éclaire les décideurs sur les stratégies de développement à adopter. Dans un futur proche, ce sera aussi un moyen de soutenir le dialogue des établissements dans le cadre de leur contractualisation avec les ARS : l’utilisation d’Hospi-Diag est notamment préconisée dans la circulaire pour l’élaboration des futurs CPOM.

Quelles sont les formations que vous proposez ?
Les formations sont le lieu d’échanges autour d’Hospi-Diag entre les établissements et les ARS. Gratuites, sur deux jours, elles permettent, à partir de cas pratiques et de mises en situation, de réfléchir à une stratégie d‘établissement ou à une stratégie régionale à partir des informations fournies par Hospi-Diag. Elles ont lieu dans la France entière, il suffit de s’inscrire sur le site de l’ANAP. Les formations sont destinées aux décideurs, directeurs, médecins et tutelles, et viennent en appui d’un dialogue de gestion, au service de l’amélioration de la performance du système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.