La richesse immatérielle

Nombreux sont les établissements qui se mobilisent durant cette semaine de développement durable et témoignent de leur engagement dans la gestion des ressources humaines et le bien-être au travail de leurs salariés et praticiens. Ces cliniques affichent un taux d’absentéisme de seulement 5% (y compris les congés maternités). Dans la fonction publique hospitalière ce taux grimpe à 11%. C’est un premier excellent indicateur, – et aisé à manier !, pour mesurer la valeur immatérielle de l’entreprise, soit le capital « clients », « savoir-faire » (avantage concurrentiel, R&D), humain (budget formation, indicateurs d’absentéisme)… Ces actifs immatériels, dont la notoriété et la réputation font partie, se mesurent. Et même plus ! Ils se valorisent et intègrent progressivement les bilans comptables. Pour notre secteur de santé composé à 75 % d’actifs immatériels, il est temps de s’y mettre. Au-delà de la valorisation évidente de l’entreprise, ce sont nos tarifs qui pourraient être indexés sur ces indicateurs. Nos établissements sont immatérialement riches !

Lamine GHARBI
Président du syndicat national FHP-MCO

Ne pas dépenser moins mais mieux 
Selon un sondage IFOP pour le Mouvement de la Paix, seuls 2% des Français plaident, en cas de restrictions budgétaires, pour une réduction des dépenses publiques dans le secteur de la santé et des hôpitaux, comme dans celui des retraites. À l’inverse, le trio de tête retient la défense et l’armée (37%), les aides versées aux chômeurs (21%) puis la culture (18%). On démarre 2012 mieux qu’en 2011 : pour la deuxième année de suite, l’objectif de dépenses d’assurance-maladie voté par le Parlement pour 2011 aura été respecté. Le rythme est désormais inférieur à 3 % par an (en volume) et l’objectif a été fixé à 2,5 % pour 2012.

L’ANAP vous épaule
L’Anap a lancé un appel à candidatures jusqu’au 30 mai pour accompagner 300 chefs de pôle hospitaliers ou des médecins exerçant une fonction similaire dans le secteur privé (www.anap.fr). « Les chefs de pôle sélectionnés seront annoncés « en début d’été » pour un lancement de l’opération au second semestre et accompagnés sur une durée de 18 mois, de façon continue dans la mise en oeuvre de leur(s) projet(s) », précise l’Anap. Parallèlement 20 établissements ont été sélectionnés pour un accompagnement opérationnel dans le domaine de la chirurgie ambulatoire : 8 publics, 8 privés et 4 ESPIC ; ou encore 15 pour effectuer une analyse comparative : 5 publics, 7 privés et 3 ESPIC.

S’attaquer d’abord aux dépassements d’honoraires
Près des trois quarts des Français interrogés par Opinion Way pour le site Doctissimo attendent en priorité du prochain gouvernement des actions pour « l’encadrement des dépassements d’honoraires« , 70% des actions pour « privilégier le remboursement des médicaments efficaces » et 70% veulent « donner plus de moyens à l’hôpital public« . 67% veulent en priorité des actions pour « diminuer le déficit de la sécurité sociale » et 66% des mesures pour « lutter contre les déserts médicaux ».

Vers une moindre pénurie ?
Le nombre de postes d’internes restés vacants à l’issue des épreuves classantes nationales (ECN) de juin 2011 a légèrement fléchi, passant à 9% contre 10,3% en 2010 et 11% en 2009 et 2008, selon une étude publiée par la DREES. Elle souligne que la répartition géographique des postes vacants est quasiment la même depuis 2004, notant que sept subdivisions ont pourvu tous leurs postes (Bordeaux, Lyon, Grenoble, Montpellier, Toulouse, Nice et Océan indien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.