La certification HAS des établissements hospitaliers

La certification des établissements de santé français par la Haute autorité de santé (HAS) vise l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. Un engagement pour les établissements de soins et une information objective pour des patients toujours plus attentifs.

Historique de la certification

La certification est née aux Etats-Unis en 1917. Des chirurgiens avaient alors élaboré des références afin d’évaluer la compétence de leurs pairs. C’est en 1951 que fut ensuite créé le premier organisme chargé de coordonner la conduite de procédure des certifications.
De nombreux pays ont, par la suite, suivi l’exemple américain en s’engageant dans des démarches similaires.
En France la première procédure date de juin 1999, elle visait à promouvoir la mise en œuvre de démarches d’amélioration continue de la qualité dans les établissements de santé.

Un engagement des établissements de santé

La certification des établissements de santé, mise en place par la Haute autorité de santé (HAS) est obligatoire. Elle est axée sur le parcours du patient et la responsabilité de l’établissement, le tout dans une démarche pédagogique.
La nouvelle version (V2010) de la procédure de certification a débuté en Janvier 2010. Son objectif est, cette fois-ci, d’apporter une réponse pertinente et équilibrée aux attentes des usagers, des professionnels de santé mais aussi des pouvoirs publics.

Les résultats sont publics et consultables par tous sur le site Internet de la HAS. Selon la HAS « la diffusion de ces résultats  relève également de l’idée que les établissements de santé doivent rendre des comptes. Cette information rend le système transparent et créé du débat ». Cela incite également les établissements à s’engager davantage dans l’amélioration de la qualité au quotidien.

En constante évolution, le manuel  de certification a récemment été révisé pour répondre aux attentes spécifiques dans les domaines de l’hospitalisation à domicile (HAD), de la santé mentale et de la biologie.

Plus de transparence pour les usagers

La place des patients et des usagers dans le système de santé a grandement évolué depuis une dizaine d’années, notamment grâce à l’arrivée d’Internet. Ils sont davantage en quête d’une information fiable et ne croient plus au seul « bouche à oreille ». Ils deviennent pleinement acteurs de leur santé.

Dans le domaine hospitalier, les indicateurs de la HAS leur apportent donc une information objective et évolutive leur permettant de faire des choix éclairés quant à leur prise en charge. Les usagers peuvent ainsi faire une recherche d’établissements sur le site de la HAS et prendre connaissance de leur notation sur plusieurs critères (Prise en charge de la douleur, Hygiène / Stérilisation…). Cela contribue à rendre le système hospitalier, public comme privé, plus transparent.

(1) commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.