Grèce : un réseau parallèle de médecins pour aider les sans-droits

En Grèce, en pleine crise, des médecins s’organisent pour offrir des soins médicaux aux victimes d’un système de santé en berne.

Une crise majeure qui impacte le système de soins

Ça n’aura échappé à personne, la Grèce (comme la plupart des pays européens) traverse une grave crise économique.

Les coupes budgétaires sont de mise à tous les niveaux. On parle souvent des 25% de chômeurs que compte le pays mais moins de l’effet de cette crise économique sur un droit essentiel : la santé.

Ce sont plus de 1.2 million qui se retrouvent sans assurance-maladie et doivent donc assumer eux-mêmes l’ensemble de leurs dépenses de santé.

Alors pour pouvoir se soigner, ils sont de plus en plus nombreux à devoir chercher de l’aide en dehors du système de santé traditionnel.

Les Robin des bois de la santé

Le New York Times relate la courageuse initiative du Dr Kostas Syrigos, chef du service d’oncologie de l’hôpital général Sotiria d’Athènes, qui a décidé avec plusieurs de ses confrères de prendre les choses en main.

Ils ont ainsi créé, il y a quelques mois, un réseau informel pour venir en aide aux grecs sans assurance maladie atteints de cancers ou d’autres maladies, pour lesquels les soins sont longs et coûteux.
Sans aide officielle, ce réseau grâce à des dons d’excédents de médicaments venant de pharmacies, de laboratoires ou encore des proches de personnes ayant succombé à leurs maladies. « Nous formons un réseau de Robin de bois » explique Giorgos Vichas. Ce cardiologue est le fondateur de ce réseau de médecins résistants.

Ces Robin des bois des temps modernes font renaitre l’optimisme de ceux qui ont quasiment tout perdu et avaient renoncé à des soins médicaux.

Bien que louable, leur initiative n’est pas forcément viable sur la durée comme l’explique le Dr Vichas « à un moment, avec la crise, les gens ne pourront plus faire de dons. C’est pourquoi nous faisons pression sur l’Etat pour qu’il assume de nouveau ses responsabilités ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.