Enquête DREES sur les urgences

Si vous êtes autorisé en médecine d’urgence, vous avez reçu ces jours-ci un courrier du directeur de la DREES vous informant du prochain déroulement d’une enquête nationale obligatoire relative à l’organisation des urgences.

Nous vous encourageons à y participer.

 

Nous vous avions avisés le 16 janvier dernier du prochain déroulement d’une nouvelle enquête organisée par la DREES sur l’organisation des urgences. Après une phase test à laquelle plusieurs de nos structures ont participé en février dernier, l’ensemble des établissements de santé autorisés en médecine d’urgence ont reçu ces derniers jours un courrier du directeur de la DREES, leur rappelant le contexte, les objectifs et les modalités de cette enquête, qui se déroulera le 11 juin prochain de 8h00 à 8h00 (soit pendant 24h).

Il est indispensable que les pouvoirs publics reconnaissent notre participation à l’activité de médecine d’urgence et puisse octroyer aux structures les moyens nécessaires à l’accomplissement de leurs missions. Nous vous encourageons encore à y participer.

Il est nécessaire pour cela que vous identifiez  au sein de votre établissement deux « référents », l’un pour le volet « structure » de l’enquête, l’autre pour le volet « patients ».

Pour plus d’informations, vous retrouverez notre dépêche du 16 janvier dernier plus bas, ainsi que le compte rendu de la dernière réunion à la DREES sur ce sujet.

Chloé Teillard (chloe.teillard.mco@fhp.fr) est à votre disposition pour toute question complémentaire.

Restant à votre écoute,

Thierry BECHU
Délégué général du syndicat national FHP-MCO

À télécharger :
Dépêche du 16 janvier 2013
Compte rendu de la réunion du COPIL du 22 mars 2013 (ici la version pdf)
Lettre de la DRESS aux directeurs d’établissement au sujet de l’enquête
Enquête statistique ou recueil administratif ? Quelques clés de décision

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.