Infections nosocomiales : plus de 3 millions d’européens concernés

Une récente enquête du Centre Européen pour la Prévention et le Contrôle des Maladies (ECDC) estime que sur un jour donné, environ 80 000 patients – soit une personne sur 18 patients – dans les hôpitaux européens ont au moins une infection nosocomiale.

80.000 patients touchés chaque jour

Menée dans plus de 1 000 hôpitaux dans 30 pays européens, l’enquête fournit la base de données la plus complète sur les infections associées aux soins et l’utilisation d’antimicrobiens dans les hôpitaux de soins actifs européens à ce jour.

La prévalence des infections nosocomiales est le plus élevé parmi les patients admis dans les unités de soins intensifs (USI).

Dans le classement des maladies nosocomiales les plus souvent contractées, on retrouve en tête les infections des voies respiratoires, les infections du site opératoire, les infections des voies urinaires et les infections de la circulation sanguine. Un grand nombre d’infections s’avèrent également être associées aux super-bactéries résistantes aux médicaments, d’après l’étude.

Concernant les infections nosocomiales à l’hôpital, la France est tout particulièrement concernée. Une étude réalisée en 2012 et publiée le 30 mai par l’Institut de veille sanitaire (InVS) révélait qu’un patient hospitalisé sur 20 présente une ou plusieurs infections nosocomiales. Elles sont en France la cause directe de plus de 4000 décès par an, rappelait au mois de mai la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

 

Sur la base des résultats de l’enquête, l’ECDC a émis des recommandations qui devraient être développées et mises en œuvre à travers l’Europe. Parmi elles, figure la lutte contre la surconsommation d’antibiotiques.

La lutte contre le mésusage des antibiotiques

Hier innovation pharmaceutique majeure pour traiter des affections alors difficiles à soigner, les antibiotiques sont aujourd’hui en danger. En effet la ressource antibiotique s’épuise. A titre  d’exemple, 40 nouvelles molécules ont été  brevetées entre 1983 et 1997 alors qu’entre 1997  et 2004 seulement 10 l’ont été.

De plus depuis plusieurs années, la consommation d’antibiotiques a augmenté. Cette surconsommation d’antibiotiques est principalement due à un mauvais usage de ces précieux médicaments. Angine virale, bronchite, syndrome grippal…dans 50% des cas la consommation d’antibiotiques est inappropriée.

La multiplication des maladies nosocomiales de plus en plus difficiles à traiter (car multi-résistantes aux antibiotiques) est l’une des résultantes de cette surconsommation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.