Le numérique réinvente la relation avec le patient

Selon le baromètre Syntec Numérique BVA e-Santé, 3 français sur 4 se disent disposés à prendre contact avec les praticiens par voie numérique. Ils plébiscitent également à 85 % le dossier médical électronique (DMP), qu’ils pourraient alimenter ainsi que leurs médecins sans restriction.

 

 

Nouvelles technologies, adaptées au monde de la santé

Dans le contexte actuel d’hyper information, les patients sont mieux renseignés – donc plus exigeants – et deviennent des acteurs responsables de leur santé. Cette évolution des besoins en matière de soins force l’hôpital à se réinventer, et à innover dans les télécommunications.
Il faut donc prendre en compte ces changements culturels et mettre en place les innovations technologiques nécessaires pour le suivi des patients. L’investissement des hôpitaux dans les tablettes numériques par exemple, peut répondre aux besoins croissants de mobilité pour le suivi des patients, à distance ou au plus près du patient – au pied de son lit.

 

Évolution de la relation médecin / patient

L’accès à l’information et les nouvelles technologies ont changé les relations entre médecins ainsi qu’entre patients et médecins.
Selon le sondage Syntec Numérique BVA e-santé, 80 % des sondés se déclarent être prêts à échanger par SMS, mail et Internet avec leurs médecins. De plus, 83 % accepteraient de recourir à la télémédecine pour le suivi d’une maladie chronique.
La confiance en la e-santé s’installe : les échanges avec les médecins vont se faire différemment. En effet, après les applications pour Smartphone d’autoévaluation (mesurer sa fréquence cardiaque, évaluation des nausées et vomissements post chimio, ou même une application d’aide à l’interprétation du test à l’effort), des applications d’échanges avec son praticien sont en train de voir le jour : un calendrier mictionnel directement relié à son DMP, pour un échange optimisé et en direct avec son médecin, un journal personnalisé de ses chimiothérapies partagé avec l’équipe soignante, ou encore une application pour le suivi de son diabète.
Outre les applications pour smartphones, le web et la vidéo permettent aussi de grandes avancées pour le partage des informations médicales et de remise à niveau des connaissances. Par exemple, la consolidation des informations dans des encyclopédies multimédia de pratiques médicales permet une formation pédagogique pour le personnel soignant, ou une éducation thérapeutique à destination des patients. L’innovation réside dans la capacité à s’approprier le média vidéo pour produire et publier des informations, et les partager dans un environnement sécurisé.
Le multimédia a modifié les pratiques des médecins et des patients : la pratique de la médecine devient collaborative et s’aide des nouvelles technologies, déclinées pour le monde de la santé.
Lire le baromètre Syntec Numérique BVA e-Santé complet

 

 

(1) commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.