Un imprévu de dernière minute…

Comme Manuel Valls a entendu les électeurs dimanche dernier, Marisol Touraine a entendu les professionnels de santé ! Le projet de loi de santé, ses 1000 pages, sa trentaine d’articles additionnels et ses 358 amendements déjà adoptés par la commission des affaires sociales, est examiné depuis mardi par les députés. Le rouleau compresseur est en marche et le vote est mécaniquement acquis, mais des rebondissements inquiétants appellent notre extrême vigilance.

Vendredi dernier tombait un amendement introduisant la notion de bénéfice raisonnable. Cette dernière proposition est motivée, nous apprend l’exposé des motifs, par les deux plaintes déposées par la FHP (FHP MCO et UNCPSY) auprès de la Commission européenne qui révèleraient des insuffisances dans la législation française. « Afin de pouvoir vérifier l’absence de surcompensation, les établissements de santé doivent donc être en mesure de transmettre à l’autorité de tarification leurs comptes, où sont clairement distingués d’une part les charges et les produits relevant de leur activité de soins (SIEG) et d’autre part, ceux relevant de leurs activités annexes (autres prestations, activités commerciales) ».

Doit-on considérer cet amendement comme une avancée vers plus de transparence dans les ressources allouées aux hôpitaux publics ? Ou une perfide manœuvre qui viserait à créer un deuxième impôt sur les sociétés pour les cliniques et hôpitaux privés ?

Marisol Touraine déclarait, en ouverture de la session parlementaire, faire le choix de « l’action et de la modernisation ». Nous n’avons clairement pas la même vision du 21e siècle !

Ségolène Benhamou
Présidente du syndicat national FHP-MCO

8e club des médecins DIM
C’est une soixantaine de personnes qui ont assisté aujourd’hui au 8e Club des médecins DIM. Ce public participatif et vivant a suivi avec attention les différents sujets d’actualité traités par les experts : campagne tarifaire, état des lieux de la profession, perspectives de l’externalisation des médecins DIM ou encore les procédures expérimentales des contrôles T2A.
Quelques vues de salle : à gauche, intervention du Dr Denis Reviron, médecin DIM à Pau ; à droite, intervention de Laure Dubois, économiste à la FHP-MCO.

Les médecins ne lâchent pas
Action de communication et de lobbying parlementaire mardi et mercredi devant l’Assemble nationale à l’initiative de l’UFML, rejointe par le mouvement de plus de quarante organisations « Mouvement pour une santé pour tous » et soutenue par la FHP. Les médecins se coordonnent pour poursuivre les journées de « santé morte » et prévoient « un blocage sanitaire à venir », via notamment un départ symbolique à l’étranger.

Le palmarès de Santé Magazine
Un nouveau palmarès, publié par Santé Magazine vient s’ajouter à la désormais longue liste des classements des établissements de santé et vient répondre à une demande visiblement forte de l’opinion publique. Courrez au kiosque et vérifiez les informations vous concernant !


Chasse au gaspi : la CAHPP crée une dynamique vertueuse
Déchets alimentaires, consommation de papier, détergents pour les sols, dispositifs médicaux, consommation en eau, gaz, électricité et chaufferie, telles sont les thématiques retenues dans le cadre de la remise des trophées Chasse au gaspi organisée par la Centrale d’achat de l’hospitalisation publique et privée (CAHPP), vendredi dernier. Vues à l’aune de critères écologiques, économiques, sociaux et sociétaux, les quatre mesures les plus probantes, mises en place par des établissements de santé, ont été récompensées. Parmi elles, le Pôle Santé République (PSR) de Clermont-Ferrand a reçu le trophée pour avoir équipé son réseau électrique d’une batterie de condensateurs récupérant cette énergie et la restituant au réseau en cas de besoin. Cette installation qui a nécessité un investissement de 15 000 euros rentabilisé en huit mois, a permis de récupérer 402 200 kWh d’électricité en 13 mois, soit une économie de 22 121 euros. Cette initiative a vite été déployée à d’autres établissements grâce à une communication très bien orchestrée par PSR auprès de la FHP Auvergne. Figurent également parmi les lauréats : la Polyclinique du Parc Rambot (Aix-en-Provence) ex æquo avec l’Université Paris-Sud Orsay, ainsi que le Centre de réadaptation les Hautois de Oignies (62). Selon la CAHPP, chaque initiative vertueuse vient s’inscrire dans une dynamique collective visant à instiller une prise de conscience de l’ensemble des acteurs de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.