Santé connectée : interview de Marie-Pascale Chague

Notre enjeu est aujourd’hui externe !

Pour Marie-Pascale Chague, directrice du nouveau département innovation créé il y a un an par le groupe Vivalto Santé, le futur des établissements passera par le développement des systèmes d’information et services entre les acteurs de santé et avec le patient. « Les axes donnés par la tutelle sont clairs » rappelle-t-elle, « il s’agit d’accentuer le maillage territorial, développer le lien ville/hôpital, rendre le patient acteur, tendre vers plus d’efficience au niveau du parcours de prise en charge ». Ce parcours commence avant et continue après la phase aiguë d’un séjour hospitalier et ceci s’accentue avec le développement de l’ambulatoire. Le levier de croissance de nos établissements n’est plus uniquement interne sur l’efficience de nos organisations au regard de la T2A, mais sur notre capacité à s’ouvrir sur l’extérieure. « Partout ailleurs, de nombreux secteurs économiques ont totalement intégré le numérique dans leurs processus, pourquoi pas la santé ? Certes les moyens manquent et la priorité en SI actuellement est d’être éligible dans Hôpital Numérique pour rénover son SIH et répondre aux exigences de certification mais il faut rester très attentif sur les projets extérieurs pour ne pas risquer d’être hors-jeux sur les parcours de soins.»

La santé connectée est un des services de demain

« Les évolutions médicales, l’ambulatoire en premier lieu, réduisent la durée de présence des patients dans nos structures, nous devons alors nous préparer à proposer de nouveaux services aux patients en dehors de nos murs. La santé connectée fait partie des outils pour le faire. »

Le partenariat fait partie de l’ADN du groupe Vivalto

« Nos médecins sont nos actionnaires et nos partenaires. Cette forme de gouvernance fait partie intégrante de la culture de notre groupe. Il était naturel de nouer des partenariats également avec des industriels ou prestataires. » Outre la veille technologique, Marie-Pascale Chague travaille en amont avec des industriels et prestataires à la réflexion d’organisations innovantes intégrant ces enjeux vers l’extérieur des structures de soins. « Ce n’est pas tant les produits innovants en eux-mêmes qui nous intéressent mais de travailler avec les industriels sur l’intégration de nouveaux usages pour mieux répondre aux besoins des patients, des médecins, réfléchir ensemble à de nouveaux processus de soins mieux adaptés, plus efficients. Nous travaillons sur des domaines ciblés où notre groupe recherche l’excellence professionnelle comme par exemple la prise en charge en cancérologie ou en obésité. Entre autre, je dirige le projet TEO en IDF (plateforme de téléconsultation, télésurveillance et coordination sur prise en charge de l’obésité). Dans les projets innovants mis en œuvre au sein du groupe, nous sommes avant tout dans une recherche d’efficience médico-économique globale et la création de services attendus par le patient sans oublier qu’il veut être maintenant de plus en plus acteur de sa prise en charge, de sa santé ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.