Zoom sur les « digital doctors » 2015

Les systèmes de santé à travers l’Europe sont confrontés à de nombreux défis : population vieillissante, problèmes de santé chroniques et budgets limités. La santé numérique est souvent citée comme l’occasion d’aider à combler l’écart entre une prestation de soins de santé optimale et l’efficacité du service. Or, ce pont ne peut être construit qu’avec la participation et le soutien des professionnels de santé : ces derniers sont-ils prêts au changement ?

L’institut de sondage Ipsos Healthcare a cherché à découvrir comment les médecins se positionnent face à la santé numérique et comment ils voient le développement de leur rôle à l’avenir. L’étude, dont le compte-rendu est à lire ici, s’est basée sur les critères suivants :

  • Les recommandations des médecins à leur patient à utiliser des applications et des forums santé,
  • L’attitude générale des médecins envers les nouvelles technologies de la santé numérique,
  •  L’intérêt des médecins vis-à-vis du développement du numérique en général,
  • La visibilité que les médecins ont sur les domaines thérapeutiques pouvant bénéficier du numérique à l’avenir.

Il est montré que les technologies de la santé numérique ne sont pas considérées comme une simple « tendance » par les médecins, mais qu’elles sont considérées comme un développement qui est là pour rester. Cependant, il existe une incertitude sur le rôle de la santé numérique dans l’avenir :

Les médecins craignent que la santé numérique conduise à des conflits avec leurs patients : ils sont préoccupés par la possibilité pour les patients de mal interpréter leurs données numériques. Mais les médecins reconnaissent le potentiel du numérique pour certains domaines thérapeutiques.

En conclusion, la santé numérique (sous la forme d’applications de style de vie, vestimentaires, etc…) est reconnue par les médecins dans le cadre de l’avenir des soins de santé, mais où et comment cela sera appliqué ne semble pas être claire.

Les médecins y voient une opportunité pour le suivi des pathologies chroniques, mais ne peuvent cerner une application exacte.

Les principales recommandations des médecins sont : une technologie numérique simple à utiliser, fiable (avec un potentiel limité pour l’erreur), ayant des fonctionnalités de sécurité optimales et intégrées de manière fluide avec les systèmes actuels.

Lire  l’étude complète

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.