Loi de santé

La droite abrogera la loi de santé

Alain Juppé et François Fillon se sont engagés à abroger la loi de santé s’ils étaient aux affaires à partir de 2017, ont-ils déclaré aux Rencontres de la FHP mercredi dernier. Alain Juppé entend de plus garantir l’équité dans la tarification. « Le gouvernement s’est engagé dans une opération méthodique de marginalisation et de dénigrement de l’hospitalisation privée », lançait-il. Des promesses certes qui n’engagent que ceux qui les portent mais tenues devant témoins : la profession nombreuse et des journalistes. Les politiques s’intéressent au secteur et nous sauront leur rappeler leurs promesses dûment enregistrées et filmées.

1,5 degré : un accord historique !

Le signal est fort : les chefs d’Etat du monde ont ratifié samedi un accord qui vise un seuil maximum de réchauffement climatique à 1,5 degré par rapport à 1990 « aussitôt que possible ». Cet accord est juridiquement contraignant bien que seule l’Europe dispose d’une Cour juridique supranationale. Cet accord remplace le protocole de Kyoto. Les Etats s’engagent dans une responsabilité commune et différenciée, laissant à chacun le choix du modus operandi pour l’honorer.
Les contributions données par les Etats pour la COP 21 nous emmènent sur une trajectoire d’augmentation d’un réchauffement proche des 3 degrés. Les négociateurs ont fait leur job, c’est désormais aux Etats, aux entreprises, aux collectivités et aux citoyens de faire le leur.
La dynamique est déjà lancée dans le secteur de l’hospitalisation privée : en savoir plus dans les deux « Fil vert » de la FHP-MCO aujourd’hui et vendredi sur les initiatives des cliniques.
Visionner le film FHP-MCO sur la forêt de l’hospitalisation privée

Le Figaro prédit la fermeture de près de 60 services de chirurgie

A la rentrée, Le Figaro prédisait déjà la fermeture de petits services d’urgence et forçait nombre d’entre vous à justifier auprès de leurs médias régionaux le maintien de leurs urgences dûment inscrites dans les schémas régionaux. Le Figaro récidive avec l’annonce probable de fermeture d’une soixantaine de petits services de chirurgie d’ici à 2020, forçant cette fois Marisol Touraine, profitant d’une interpellation d’un député concerné sur sa circonscription, à démentir cette information.  Peu d’établissements privés sont réellement concernés car le secteur a déjà procédé aux restructurations nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.