Des conseils santé pour 2016

Chers lecteurs, en ce début d’année, la FHP-MCO s’est souciée de votre santé. Voici les conseils santé (libres) d’experts à votre attention.

D’abord ne pas être malade car…

…lorsque l’obligation se présente, choisir l’établissement dans lequel on doit être hospitalisé est toujours difficile. Encore plus lorsqu’on est directeur d’une clinique. Comment choisir ? Son propre établissement : c’est très gênant. Un établissement voisin : encore plus gênant. Un hôpital public : encore pire. Une seule solution : prendre soin de sa santé régulièrement pour éviter d’en arriver à avoir besoin d’être hospitalisé : un comble pour un directeur de clinique, non ?

Conseils du Dr Michèle Brami, médecin conseil de la FHP-MCO

Certaines maladies sont plus graves que d’autres…

Les études épidémiologiques le montrent, la loi de santé est à fort impact. En modifiant le biotope, elle risque d’entraîner de forts déséquilibres de la biomasse avec la quasi disparition de certaines espèces comme le chirurgien S2 ou l’urgentiste. La seule solution paraît être la protection des espèces par une union des biotopes menacés.

Prévention : sevrage progressif de toutes relations avec les ARS et autres tutelles. Les dernières études ont montré un impact délétère des organismes de tutelle : angoisse, stress (dépresseur immunitaire), en sont les manifestations les plus communes. Dans certains cas, il peut apparaître un risque d’obéissance, on parle alors de phase chronique de la maladie.

Afin d’éviter la phase curative dite « d’opposition », il est recommandé d’utiliser la force de conviction de l’union. La maladie tutellaire se développe d’autant plus vite que le sujet est isolé.

Conseils du Dr Jérôme Marty, médecin généraliste et président de l’UFML

Faites du sport !

Les meilleures recommandations pour éviter l’apparition de différentes pathologies lourdes (cardio, cancérologie ou endocrinologie) sont :

– une activité physique régulière : plutôt que de prendre l’ascenseur pour visiter vos différents services de soins, prenez les escaliers. Compte tenu de vos obligations vous atteindrez très vite la demi-heure quotidienne nécessaire.

– une alimentation équilibrée : supprimez le sandwich rapide (car vous devez relire en urgence le dernier dossier de renouvellement d’autorisation), testez les plateaux repas destinés à vos patients, ils sont validés par une diététicienne !

Conseils du Dr Anne Mallet, secrétaire national de l’AFC-UNHPC

Pratique : avoir des prix d’ami…

La dépression vous guette en pleine campagne tarifaire ? L’Uncpsy vous propose de partir en croisière aux Maldives en chambre à deux lits sans supplément.

Devenu schizophrène à première lecture de la loi de santé, vous sentez venir la crise ! L’Uncpsy peut vous hospitaliser d’urgence sur simple présentation de votre carte d’adhérent à la FHP–MCO.

Conseils de François Meillier, délégué général de l’Uncpsy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.