Semaine mondiale du développement durable

Du 30 mai au 5 juin : mettez vous au vert !

Aujourd’hui démarre la semaine européenne du développement durable. L’occasion pour nombre d’entre vous de valoriser les initiatives et les résultats de vos équipes, de mobiliser les salariés autour des valeurs communes d’une démarche RSE. L’occasion pour la FHP-MCO également de rythmer le mois de juin avec la diffusion de quatre Fils verts.

La COP21 serait-elle derrière nous ? Les Français interrogés par l’IFOP ne sont pas plus sensibles aux questions environnementales qu’avant la conférence internationale de décembre 2015 selon un sondage Acteurs publics-EY. Pourtant, selon une première grande enquête de l’IFOP sur les intentions de vote à un an de la présidentielle et dont les résultats étaient publiés le 19 avril dernier, les Français placent la lutte contre le réchauffement climatique en 3e position dans leurs préoccupations. La préservation de notre modèle de protection sociale n’est pas la première priorité dans les intentions de vote et n’arrive qu’en 5e position dans les préoccupations des Français (7 % d’entre eux l’ont citée spontanément en premier), derrière la lutte contre le terrorisme (40 %), la lutte contre le chômage (27 %), le pouvoir d’achat et la lutte contre le réchauffement climatique (10 % chacun).

Redécouvrez « Les cliniques roulent au développement durable » dans la collection des « 5 min pour comprendre » de la FHP-MCO.

Le déficit des hôpitaux ne cesse d’augmenter 

Il s’est élevé en 2015 à 590 millions d’euros, contre 382 millions d’euros en 2014, d’après les premiers chiffres provisoires du ministère de la Santé présentés mercredi par la directrice de la DGOS. Certes le déficit représente moins de 1 % du CA des hôpitaux mais pèse pour un demi-milliard dans les comptes ! 80 % du déficit hospitalier se concentre désormais dans un plus petit nombre d’établissements, à savoir 107, contre 118 en 2014. Les dépenses de personnel des hôpitaux n’ont en effet progressé que de 1,75 % en 2015, après avoir bondi de 2,69 % en 2014, des efforts de productivité soulignés par le ministère. Mais la revalorisation des bas salaires accordée par le gouvernement est estimée par la FHF à 1,7 milliard d’euros entre 2016 et 2020 et la hausse du point d’indice des fonctionnaires coûtera 700 millions en 2016 et 2017.

Un grand plan d’investissements de 2 milliards d’euros

Pour sa dernière grande rencontre de son mandat avec les professionnels de santé à la Paris Healthcare Week, la ministre de la Santé a annoncé la mise en œuvre d’un « grand plan » d’investissements de 2 milliards d’euros pour la santé dans les territoires. Ces fonds seront mobilisés sur 2017-2021 et concerneront donc le prochain gouvernement. Les deux axes de financement sont : le déploiement des projets médicaux partagés dans le cadre des GHT et le numérique et l’innovation. Tous, y compris les cliniques, sont éligibles à ces crédits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.