Négociations Médecins – Assurance Maladie

Médecins : négociation sous tension sur fond de désert médical

Les relations entre médecins et Assurance-maladie tournent au psychodrame dont les acteurs claquent la porte les uns après les autres : le syndicat des chirurgiens, le 23 juin, puis la CSMF et le SML, le président de la FMF est aussi sorti, mais en laissant sur place des observateurs. En conclusion, seul MG France poursuit les discussions. Il faut dire que sur les quelque 750 millions d’euros que l’Assurance maladie est prête à apporter, 450 millions sont fléchés sur l’augmentation des consultations des généralistes au 1er avril 2018. « 25 euros, c’est maintenant », réclame toutefois MG France. Quant aux spécialistes, ils s’estiment légitimement lésés alors que cette mesure va absorber déjà les deux tiers du budget que l’Assurance-maladie est prête à avancer.
Syndicats médicaux et Assurance-maladie doivent se retrouver les 13 et 19 juillet ainsi qu’une journée avant le 26 août pour trouver un accord final, en l’absence duquel, le dossier sera renvoyé au médiateur Bertrand Fragonard.
Parallèlement, l’UFC-Que Choisir présente un constat alarmant de l’accès aux soins pour les patients : 23 % de la population (14,6 millions de personnes) ont les plus grandes difficultés à trouver un médecin généraliste à moins de 30 minutes en voiture de chez eux, près d’un tiers de la population bénéficie d’un accès limité à un gynécologue ou à un ophtalmologiste en dessous de 45 minutes. Par ailleurs, selon une étude de Odoxa, huit répondants sur dix déclarent se trouver à moins de trente minutes de l’hôpital et 69 % des Français estiment « inacceptable » l’idée d’un hôpital situé à plus de 30 minutes de chez eux.

30,6 jours d’attente pour un IRM

C’est mieux que 36 jours en 2004, mais moins bien que 29 en 2012. C’est ce que nous apprend l’analyse annuelle réalisée par l’association Imagerie santé avenir. Le pôle imagerie du Snitem déclare que « la lente amélioration du taux d’équipement en IRM au niveau national n’est manifestement pas proportionnée à la croissance des besoins ! » et la Fédération nationale des médecins radiologues parle de « perte de chances ». Des inégalités régionales sont à nouveau pointées avec des délais d’attente pour un examen qui ont augmenté́ dans douze régions, dont cinq font partie de celles ayant la plus forte mortalité par cancer.

DD : mesurer avec la FHP pour s’améliorer

La FHP a lancé la 2e édition de l’Observatoire de la Performance Développement durable et reporte la date de clôture du remplissage au 31 août. La participation du plus grand nombre d’établissements est essentielle car plus la mobilisation des établissements sera forte, plus les rapports individuels ou collectifs seront pertinents.

Accéder à l’Observatoire de la Performance Développement durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.