Des initiatives au service des troubles visuels

Entre les glaucomes, la DMLA et les différentes pathologies rétiniennes, les maladies de la vision sont nombreuses et affectent plus ou moins grandement le quotidien. En 2010, 1,7 millions de personnes étaient déficientes visuelles en France, avec notamment plus de 60 % de seniors. Avec le vieillissement de la population, la question de la vue se pose clairement.

Des progrès scientifiques conséquents dans l’optique.


Quand vient l’âge, des problèmes rétiniens, comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge peuvent survenir. Des recherches appliquées à ces pathologies ont donné lieu à la conception de rétines artificielles qui viennent stimuler le nerf optique par le biais d’électrodes et reconstituer la perception des signaux lumineux extérieurs. Ce genre de prothèse oculaire a déjà été testé chez un patient britannique et des progrès concluants ont été constatés.

Progressivement, pour lutter contre la cécité, une solution alternative gagne en crédibilité : l’optogénétique. Cette technique consistant à allier génétique et optique permet d’utiliser la lumière pour activer les cellules, renforcer les connexions des neurones, stimuler le nerf optique et in fine consolider la mémoire chez les seniors. Cette thérapie par la lumière commence à se déployer à échelle humaine après des tests concluants.

Homelab et Streetlab, pour une meilleure accessibilité et autonomie en cas de maladie oculaire.

A la manière d’un incubateur de start-ups et au nom du progrès scientifique, l’Institut de la Vision développe toute une série d’initiatives visant à proposer des solutions innovantes et connectées pour les personnes déficientes visuelles.

L’initiative Homelab rattachée à l’Institut de la Vision, apporte une réponse concrète au désir d’autonomie des personnes visuellement déficientes en adaptant au mieux un habitat tourné vers la santé connectée. Cet appartement-test propose des systèmes pour améliorer globalement le confort et la sécurité au quotidien en réponse aux problématiques rencontrées par la personne déficiente visuelle dans son domicile.

En termes d’accessibilité plus en général, Streetlab, autre initiative découlant d’Homelab est une expérience pour faciliter grandement les déplacements des personnes atteintes de cécité ou d’autres troubles visuels. De nombreux ergonomes mettent en place des capteurs infrarouges sur des participants masqués qui altèrent leur vue. Dans une rue artificielle, la personne dotée de capteurs se déplace dans la pénombre et traverse la ville et ses obstacles récurrents.  L’objectif est d’étudier les comportements dans une telle situation et de trouver les moyens de locomotion et les dispositifs urbains adaptés.

L’approche sur les troubles visuels se modernise grâce à la mise en place d’expériences visant à aménager les domiciles et espaces urbains. Cette tendance à l’innovation permet de conforter la santé connectée, breveter de nouveaux services et dispositifs pour améliorer toujours plus la qualité de vie de chacun.

http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/retine-artificielle

http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/retine-artificielle

https://sciencetonnante.wordpress.com/2014/09/29/loptogenetique-controler-le-cerveau-avec-de-la-lumiere/

http://www.streetlab-vision.com/

http://www.streetlab-vision.com/nos-plateformes/homelab/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.