La 3ème voie, Groupe Vivalto Santé

Daniel Caille, PDG du Groupe Vivalto Santé

« Nous sommes en train de réécrire notre métier »

Dès le départ, le principe de base consiste à bâtir un projet médical avec la collectivité médicale pour aller à la conquête de parts de marché sur un territoire. C’est le moteur le plus important de la création de valeur. Ensuite il faut mettre en place la juste gestion nécessaire.

L’actionnariat capitalistique des médecins vise à concrétiser, à renforcer ce principe d’alignement d’intérêts, supérieur aux contraintes quotidiennes. Ensuite nous avons recherché les investisseurs institutionnels compatibles avec cette vision, c’est à dire intéressés par un temps long et un soutien au développement, car notre secteur est un secteur de l’investissement avant d’être celui du rendement. La quête de l’argent à court terme comme objectif premier est destructeur de valeur, qu’elle soit médicale ou économique.

À Vivalto Santé, les médecins sont actionnaires à hauteur de 35 % et disposent d’un réel pouvoir. Ils ont un droit d’approbation sur toutes les décisions significatives. Aujourd’hui, nous sommes dépassés par le succès de notre modèle qui revient aux sources même de la philosophie des médecins libéraux entrepreneurs, fondateurs de l’hospitalisation privée d’après-guerre. Nos médecins actionnaires sont en train de s’approprier ce modèle et apprennent à se battre pour le pérenniser.

La diffusion de nos trois valeurs exprime aussi cette volonté de combattant et d’action à tous les échelons de notre groupe : audace, confiance et engagement. C’est une belle période qui correspond bien à la mutation profonde de notre métier qui s’accélère.

 

Dr Eric Dupont Bierre, Chirurgien, membre du conseil d’administration et du comité médical du groupe

« Je ne conçois pas de travailler dans un autre groupe que Vivalto Santé »

La 3e voie est véritablement la mise en commun des compétences du management et du corps médical. Nous mettons les problèmes en commun et cherchons les solutions ensemble. Dans tous les cas, nos investissements sont raisonnables et raisonnés. Notre organisation n’est pas pyramidale mais transversale et repose sur le Comité de direction médical de l’établissement, composé des membres de la CME et des représentants du management ; elle repose également sur le Comité médical groupe où siège un médecin représentant de chaque clinique. Une conscience différente s’est ainsi progressivement mise en place entre le corps médical et le management. Les médecins sont actionnaires, ils sont donc propriétaires de leur outil de travail, ils peuvent orienter au mieux leurs projets médicaux ; ils gardent la maîtrise du recrutement et travaillent ensemble par spécialité, au sein de leur établissement et au sein du groupe ; par exemple, en orthopédie une collaboration entre la Clinique d’Annecy et le CHP Saint-Grégoire a permis de booster la réhabilitation précoce (RRAC). Aujourd’hui, nous nous entraidons quand hier, nous n’avions que notre société savante comme interlocuteur. Nous sommes aussi propriétaires de nos murs et nous pouvons être extrêmement proactifs. Cela change radicalement la donne, les médecins ont voix au chapitre. À l’heure où personne ne veut parler aux médecins libéraux, ni la tutelle, ni les mutuelles, notre capacité d’agir et de prendre la parole en tant qu’actionnaires change tout. 360 médecins ont investi 90 millions d’euros dans le projet Vivalto Santé 2. Nous sommes en train d’asseoir notre organisation.

Dr François-Bruno Le Bot, Chirurgien, membre du conseil d’administration et du comité médical du groupe

« Ce qui nous a réunis, c’est l’envie d’avancer et de créer« 

Notre modèle n’est ni préconçu ni figé, nous l’avons imaginé et développé ensemble, managers et médecins, en avançant. Au départ il a fallu apprendre à nous connaître puis rapidement et naturellement les choses se sont mises en place. Cela a été finalement très simple, car nous avions tous envie, d’avancer et de créer quelque chose de nouveau. Cette 3e voie intègre les médecins au cœur de la gouvernance et leur donne un pouvoir de décision au niveau de l’établissement bien sûr mais également du groupe. Au sein des différentes instances (CODIR médicaux, comité médical groupe et CA) nous abordons de nombreux sujets et les décisions sont communes.
Vivalto est très attractif pour les médecins. Tout d’abord, pour nos jeunes médecins, accaparés au moment de leur installation par le développement de leur patientèle. Il est rassurant pour eux de savoir que des confrères libéraux sont dans les instances œuvrant à la pérennité de l’outil de travail, cela crée une image très positive de nos conditions de travail dans nos établissements et un vrai sentiment d’appartenance à une communauté innovante. Vivalto est également attractif et rassurant pour les médecins des cliniques pouvant intégrer le groupe. En effet, lorsque les médecins engagés que nous sommes, dialoguent avec des confrères légitimement inquiets de l’avenir de leur clinique, parler la même langue peut être décisionnel. La gouvernance partagée est réellement un travail d’équipe, chacun pouvant contribuer à l’édifice. Les médecins se sont appropriés l’idée de la 3e voie. Et oui, cela marche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.