7,46 milliards d’euros d’économies en 2 ans

7,46 milliards d’euros d’économies sont prévus par le plan national de gestion du risque 2016-17

shutterstock_206284432

Le plan national de gestion du risque et d’efficience du système de soins (PNGDRESS) pour 2016-17, sur le point d’être finalisé entre l’État et l’Assurance maladie, dont l’agence APM a eu copie, prévoit 7,46 milliards d’euros d’économies en deux ans. « Dans ce document de 32 pages sont précisées les quatre orientations de la politique de gestion du risque commune à l’État et aux réseaux des caisses, leurs engagements réciproques, la déclinaison des priorités en programmes et actions, le calendrier de mise en œuvre ainsi que les économies attendues pour chaque poste, fixées dans le cadre des LFSS », précise la rédaction de APM.

Les économies suivantes sont planifiées en 2017 :
845 millions d’économies sont attendus sur l’amélioration de l’efficacité de la dépense hospitalière ;
640 millions sur l’accompagnement du virage ambulatoire et adéquation de la prise en charge en établissement ;
1,43 milliard sur les prix des médicaments et dispositifs médicaux et promotion des génériques ;
1,13 milliard sur l’amélioration de la pertinence des actes et bon usage des soins.

Club des médecins DIM, plus de 90 % de satisfaction

Plus de soixante personnes se pressaient à l’occasion de la 11e journée du Club des médecins DIM de la FHP-MCO le 29 novembre dernier. « Continuez ! Ces réunions nous sont très importantes. C’est un moment de rencontre et d’échange très apprécié », s’exprime un des participants sur le questionnaire de satisfaction. Qualité du contenu et interactivité sont plébiscitées : les participants attestent à 100 % de « la possibilité de s‘exprimer et de poser des questions ».

Une satisfaction expliquée par l’active contribution des médecins DIM eux-mêmes à la construction du programme, la prise en compte des remarques des questionnaires de la dernière réunion, mais aussi par le fait que les réunions du Club permettent aux médecins DIM d’échanger directement, toujours respectueusement mais sans détour, avec les représentants des tutelles nationales.

Un temps important a été donné à Éric NOËL, Délégué Général de la FHP SSR afin qu’un point d’actualité sur l’évolution du mode de financement en SSR soit effectué. Beaucoup de travail reste à faire pour garantir une réforme juste !

Le Dr Valérie-Jeanne BARDOU, Médecin au sein de la Direction de l’audit, du contrôle contentieux et de la répression des fraudes à la CNAMTS, a présenté un bilan des nouvelles modalités de contrôles T2A sur site, expérimentées en 2014 et 2015 auprès de 18 établissements de santé dont 11 établissements de santé privés MCO. Une présentation complétée par le retour de terrain du Dr Patrick RAGOT (groupe Médipôle-Partenaires). La tutelle souhaite faire évoluer le guide externe des modalités de contrôle en 2017. Le Département d’Information Médicale (DIM) aura désormais la charge de la preuve et donc l’obligation de colliger tous les éléments de justification des factures contrôlées. Les retours directs des membres du Club permettent à la FHP-MCO de participer de façon proactive aux réunions de travail avec la tutelle et notamment de demander des contreparties en l’occurrence relatives au nombre et à la fréquence des contrôles. Un point du programme de la journée qui a donné lieu à des échanges vifs, directs mais appréciés.

Gaëlle GATEAUD et Fabien TOULEMONDE de la DREES ont présenté un nouveau protocole d’importation directe des données d’activité issues du PMSI dans le questionnaire SAE. Quand on parle de simplification, toute procédure permettant d’éviter la production d’une même information au sein d’outils différents est toujours la bienvenue.

Les Drs Michèle BRAMI, Médecin Conseil de la FHP-MCO, et Marie-Paule CHARIOT, Médecin Partenaire, Laure DUBOIS, Economiste de la FHP-MCO et Thierry BECHU son Délégué Général ont présenté l’actualité concernant la dégressivité tarifaire, le coefficient correcteur, la campagne tarifaire 2017 et la commission Véran.

Les présentations diffusées en séance sont disponibles sur notre site internet à l’adresse suivante :

http://www.fhpmco.fr/2016/12/05/retour-sur-la-11eme-reunion-du-club-des-medecins-dim/

La FHP-MCO tient à remercier l’ensemble des intervenants pour la qualité de leurs exposés et les participants pour leur vive participation.

Le Leem appelle à une nouvelle politique

Les « signes de décrochage s’accumulent », s’exprime le président du Leem, les entreprises du médicament, Patrick Errard. Ce secteur, qu’il qualifie de stratégique pour la France, investit 4,5 milliards d’euros en moyenne par an en R&D, pèse 100 000 emplois directs et 290 000 indirects et exporte pour une valeur de 25,4 milliards (2e exportateur). Le Leem rappelle que près de 50 % des économies de santé reposent sur le médicament alors qu’il représente 15 % des dépenses. L’organisation avance 10 raisons de « faire autrement » car notamment la régulation économique ne prend pas en compte la vague « sans précédent » des innovations thérapeutiques, l’accès au marché est d’un délai moyen de 408 jours pour la France alors que le délai légal est de 180 jours, des indicateurs scientifiques et industriels sont « au rouge », etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.