On manque de matériels mais on a des idées

L’organisation normée nécessaire de notre système de santé est l’œuvre du collectif, mais la créativité et l’innovation sont celle des individus. Les professionnels de santé, débridés par la force de la situation, sont extra-ordinaires. Engagés au-delà de leur exercice habituel, ils démontrent une créativité étonnante pour faire face à la pénurie de matériels et d’équipements de protection, et imaginent des solutions de substitution pour lutter sans relâche contre l’épidémie.

Manque de respirateurs de ventilation non invasive ? Qu’à cela ne tienne, on détourne les masques de plongée d’une grande marque de sport qu’on équipe d’adaptateurs créés avec des imprimantes 3D. Pas de visière de protection ? On les fabrique avec une imprimante 3D, en concevant un modèle avec l’industriel du coin. Pas de vêtements de protection ? Après avoir reçu l’aide d’artisans ou d’entreprises du territoire, on fait appel à des ateliers de couture pour fabriquer des surblouses avec des toiles d’hivernage ou on détourne le matériau plastique de sacs poubelle. Le salut n’arrive pas du bout du monde, mais des bonnes volontés les plus proches qui proposent leur soutien. Si nous pouvions nous en rappeler demain pour définir une véritable politique « industrielle » européenne des produits de santé.

La lutte contre l’épidémie bouscule nos pratiques habituelles, avec un seul objectif : comment protéger davantage de soignants et sauver davantage de patients. Les établissements de santé innovent dans leurs matériels, leur organisation, et mettent ici à l’épreuve nos convictions normatives pour faire face à la pénurie. Ecoutons les retours de terrain et mutualisons toutes les bonnes idées.

Ségolène Benhamou
Présidente de la FHP-MCO

C’est en prenant soin de vous que vous pourrez prendre soin des autres. Avec cette affichette, nous vous disons merci !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.