Espoir et vigilance

Le confinement est reconduit pour 4 semaines. Faire preuve de prudence et appliquer un principe de précaution sont les bases de notre métier. Le message présidentiel est clair, « l’espoir renaît mais rien n’est acquis ». Les efforts doivent être maintenus.

L’économie est dans les starting-blocks, alors que nous sommes à mi marathon. Il nous faut poursuivre la prise en charge de qualité et en toute sécurité des patients atteints du Covid-19, dont notre secteur a fait la démonstration jusqu’à présent, sans négliger la possibilité d’une nouvelle vague.

Parallèlement, l’Académie nationale de médecine et celle de chirurgie invitent les professionnels de santé à ré-examiner certaines indications dites non urgentes, qui ont fait l’objet de déprogrammation d’actes, et peuvent devenir plus pressantes au fur et à mesure du confinement. Notre priorité immédiate en cette période est d’éviter le plus possible toute « perte de chance » pour chaque patient. La reprogrammation se fera avec discipline et selon une stricte éthique médicale.

La plasticité de notre secteur est mise à l’épreuve : certains établissements sont en très forte tension et d’autres travaillent à 10 ou 20 % de leurs capacités. Les médecins de ville, hier débordés, redoutent de voir leur salle d’attente vide. C’est ensemble qu’il nous faut préparer la suite en organisant dès à présent le plan de reprise de nos établissements de santé avec nos professionnels salariés et libéraux.

Je vous adresse tout mon soutien ainsi qu’à vos équipes.

Ségolène Benhamou
Présidente de la FHP-MCO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.