Actus Santé du 13h N° 535 du 18/05/20

 Recommandations de la Société française d’hygiène hospitalière

Synthèse des recommandations relatives à la protection des patients et des personnels à l’heure de la reprise de l’activité médico-chirurgicale non COVID-19.

  1. Maintien des unités COVID-19 dédiées pour le regroupement des patients hospitalisés pour COVID-19. Cette recommandation sera revue en fonction de l’épidémiologie locale avec la possibilité de restreindre les zones dédiées.
  2. Réaffectation ou réouverture des unités pour la prise en charge de patients relevant d’une pathologie autre dans le cadre d’un retour à une activité normale.
  3. Bionettoyage des unités COVID-19 avant de reprendre une activité non COVID-19 (selon les modalités décrites ci-dessous).
  4. Protection des patients : distanciation physique d’au moins 1 mètre tout au long du parcours dans l’hôpital (chambre individuelle en hospitalisation, espacement des patients en HDJ, aménagement des salles d’attente…).
  5. Formation et incitation à la friction hydro-alcoolique (FHA), à la distance physique d’au moins 1 mètre et au port de masque à usage médical (Norme 14683:2019) pour tous les patients lors de leurs déplacements.
  6. Respect de la distanciation physique pour les professionnels hospitaliers et les personnels soignants, de la FHA à chaque opportunité et port d’équipements de protection individuelle adaptés au risque d’exposition aux sécrétions respiratoires, quel que soit le statut COVID-19 du patient.
  7. Nettoyage/désinfection 1) quotidien des sols et 2) pluriquotidien des surfaces les plus fréquemment touchées (ex. téléphone, ordinateur, surfaces de bureau ou accueil, poignées de portes, etc.) avec des produits détergents/désinfectants ou toute autre stratégie efficace sur les virus enveloppés.
  8. Ventilation en zone conventionnelle (chambre, consultation, cabinet libéral) en réalisant une aération des pièces pendant 10 à 15 minutes entre chaque patient et plusieurs fois par jours dans la mesure du possible, porte fermée et en dehors de présence humaine; les centrale de traitement d’air en zones en surpression (ex. bloc opératoire, secteurs de patients immunodéprimés) et les zones en dépression (ex. services de maladies infectieuses et tropicales) ne doivent pas être modifiées, sans maintenance systématique.
  9. Recherche systématique de symptômes compatibles avec une infection par le SARS-CoV-2 au minimum dans les 24/48h précédant une hospitalisation, une consultation médicale ou chirurgicale ou préanesthésique.
  10. Pas de dépistage systématique des patients hospitalisés en ES, admis en EMS ou pris en charge en cabinet libéral.
  11. Diagnostic par RT-PCR des patients et personnels ayant des symptômes évocateurs de COVID-19, même pauci- symptomatiques.
  12. Dépistage par RT-PCR des patients asymptomatiques dans les 24/48h avant leur prise en charge ou à l’admission en ES, limité à certaines indications (ex. patients ayant été en contact avec un patient COVID-19 dans les 7 derniers jours, patients chirurgicaux avec chirurgie générant des aérosols ou chirurgies majeures à risque de forme grave en postopératoire ou patients présentant une co-morbidité à risque de forme grave de COVID-19.
  13. Limitation des visites : celles des personnes ayant des symptômes évocateurs de COVID-19 ne sont pas autorisées.
  14. Affichage des informations relatives aux mesures barrières (gestes barrières, hygiène des mains, distance physique et port de masque) à destination des patients, visiteurs, accompagnants dans les endroits comme l’accueil, les salles d’attente, etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.