Actus Santé du 13h N° 545 du 28/07/20

Covid-19 Recueil de récits, 18 mai-27 juillet 2020

Cette publication FHP-MCO recueille les récits de directeurs de cliniques et hôpitaux privés, des présidents des groupes nationaux et de syndicats de praticiens sur leur vision et expérience de la reprise d’activité post Covid.

Covid-19 Recueil tome 1 et Dialogue Santé n° 34

Revoir ces 2 publications FHP-MCO, des « Retex » de la crise épidémique gérée par l’hospitalisation privée : chiffres français et européens, « carnet de bord » de managers, retour sur la recherche clinique sur le virus, etc.

La HAS veut généraliser l’accréditation en équipe

Le dernier Rapport d’activité de la HAS souligne l’entrée croissante (hausse de 123 % ) des médecins et soignants dans une démarche volontaire d’accréditation grâce à la modalité d’accréditation en équipe. Une démarche que la HAS veut accélérer.

D’après l’enquête de perception réalisée en 2018 auprès de 919 médecins accrédités, 66,7 % d’entre eux considèrent que l’accréditation a permis d’améliorer la sécurité de leurs pratiques, note le Professeur Dominique Le Guludec, présidente de la HAS dans le texte introductif du rapport

Extraits de l’introduction du rapport

Oser signaler et analyser un événement indésirable associé aux soins pour en tirer des enseignements fait partie de la démarche de gestion des risques pour les médecins accrédités : c’est la culture de sécurité qui s’intègre dans les pratiques. L’accréditation des médecins et des équipes médicales, bien déployée pour les professionnels ayant une activité libérale, connait un déploiement croissant pour les médecins salariés, notamment du fait de la modalité d’accréditation en équipe. Cette démarche fait désormais partie du paysage sanitaire français pour les médecins des spécialités dites à risque. (…) Une étape de plus sera franchie pour faire le lien entre gestion des risques par les professionnels et gestion des risques par les établissements.

Pour accompagner ce déploiement, les organismes agréés (OA) ont besoin d’être financés. En effet, le modèle de financement initial élaboré en 2006 n’étant pas adapté, un nouveau modèle économique a été pensé par la CNAM, la DGOS, la HAS et les OA. Au dispositif existant d’aide au financement de la prime RCP, ciblant les médecins libéraux des spécialités concernées et permettant par subrogation de financer une partie des OA, il est prévu que s’ajoute un financement complémentaire des OA sans lien avec le statut ou la spécialité du médecin accrédité. Le renouvellement du financement sera con- ditionné à des indicateurs d’activité établis en concertation avec les OA. Les textes règlementaires sont en cours d’élaboration pour une mise en œuvre opérationnelle prochaine.

Crédits photos : Istock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.