Le Covid n’est pas en congés

Cette année, qui pourra partir en vacances l’esprit et le coeur légers ? Nous venons de vivre une expérience inédite de ralentissement massif de l’activité hospitalière, avec arrêt des interventions chirurgicales non urgentes et sans perte de chance pour les patients. Après une reprise quasi-complète de nos activités de soins, s’ouvre une période à durée indéterminée d’incertitudes.

Comment préparer les projets d’avenir dans un environnement incertain, où les réponses aux questions sanitaires doivent s’adapter en permanence, tant en fonction des connaissances acquises sur le Covid que du niveau constaté d’évolution de la pandémie ?

La garantie de financement, que nous envient nos voisins européens, constitue une mesure vitale pour les hôpitaux publics et privés, donc pour la pérennité de notre système de santé. Nos salariés se sont révélés volontaires, inventifs, résistants : la prime Covid est une juste récompense, ainsi que les mesures sociales du Ségur à venir. La situation est tout autre pour nos partenaires médecins libéraux, qui ont été exemplaires mais sont les grands oubliés du plan financier de la crise Covid puis du Ségur de la santé.

Au fil des presque 60 interviews publiées dans « Le 13h », vous l’avez tous dit : vous avez réalisé ce que vous pensiez impossible. Malgré d’immenses difficultés, vous avez joué votre rôle en prenant en charge des patients atteints du Covid et vous vous êtes tenus prêts, jour après jour, à accueillir tous les patients. L’hospitalisation privée, dotée de 88 autorisations temporaires de réanimation aux côtés de celles déjà en place, a démontré définitivement sa place dans l’échiquier sanitaire.

Enfin, la gestion de crise et la reprise d’activité ont resserré les liens entre praticiens, encadrement et soignants, entre les soignants eux-mêmes, entre directions d’établissement et équipes d’un territoire. Des cloisons hiérarchiques, dogmatiques sont tombées. La suite est affaire de femmes et d’hommes.

La rentrée s’annonce chargée et toutes nos forces seront à nouveau requises. Pour sa part, « Le 13h » s’interrompt au mois d’août pour reprendre le 7 septembre. Je vous souhaite un repos bien mérité pour ces vacances d’été.

Ségolène Benhamou
Présidente de la FHP-MCO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.