Des perturbateurs endocriniens et pesticides présents l’eau du robinet ?

Le 17 juin dernier, Générations Futures publiait des résultats de contrôles sanitaires de l’eau du robinet en France. Les données analysées, se rapportant à l’année 2019, ont été fournies par le Ministère des solidarités et de la santé sur le site data.gouv.fr. Quelles conclusions ont été faites par l’ONG face à ces examens ? Quelle proportion de résidus ont été identifiés comme cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques (CMR) ou perturbateurs endocriniens (PE) ?

Pesticides et perturbateurs endocriniens : méthodologie de l’analyse des données

Pour évaluer ces données gouvernementales, et détecter les pesticides et perturbateurs endocriniens, Générations Futures a fait appel à un ingénieur data analyst. Ce dernier a uniquement extrait les données marquées comme « pesticides », tout en excluant :

  • Les quantifications faussement positives ;
  • Les quantifications inférieures aux normes limites sanitaires ;
  • Les données « doublon », pour ne pas prendre en compte plusieurs fois la même analyse ;
  • Les données qui n’entrent pas dans la nomenclature des produits phytosanitaires, établie par la Commission Européenne.

Après ce filtrage, 25 566 données (sur un total de 273 447 analyses) ont été isolées. 8 835 prélèvements, soit 34,55 % de l’échantillon, se sont révélés au-delà des limites de quantifications sanitaires.

Une surreprésentation d’herbicides dans notre eau du robinet

Ces prélèvements ont permis de mettre en lumière 185 substances allant au-delà des quantifications. Sept parmi les dix molécules les plus relevées sont interdites depuis les années 2000 en France. Ici, les herbicides sont surreprésentés : Métolachlore, Atrazine, Oxadixyl, etc. Ce délai s’explique par le temps nécessaire pour que les eaux polluées de surface atteignent les nappes phréatiques et rentrent dans le circuit de traitement et de collecte de nombreuses années après.

Perturbateurs-Endocriniens-Eau-Robinet-Pesticides

https://www.generations-futures.fr/wp-content/uploads/2020/06/exppert-12-eau-version-finale.pdf

Parmi ces résidus de pesticides retrouvés dans l’eau du robinet, Génération Future a alors détaillé leur danger pour la santé :

  • 56,8 % des quantifications sont des perturbateurs endocriniens (PE).
  • Les substances cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques (CMR) représentent 38,5 % des prélèvements de résidus.
  • 78,5 % des 8 835 substances sont à la fois des PE et des CMR

Des appels à tempérer ces résultats

Malgré ces alertes et inquiétudes soulevées par l’étude, les résultats sont à relativiser pour certains organismes. Par exemple, Maryllis Macé, directrice du Centre d’information sur l’eau, souligne quelques limites au rapport de Générations futures : « Il ne dit rien sur le risque, l’eau potable est l’aliment le plus contrôlé en France ».

Le gouvernement renforce ce propos en estimant pour sa part que « 90,6% de la population a été alimentée en permanence par de l’eau respectant les limites de qualité réglementaires pour les pesticides en 2018. »

Ainsi, les teneurs en substances nocives observées dans l’eau du robinet par Générations Futures ne seraient pas aussi alarmantes pour la santé.

La présence de pesticides dans les eaux et nappes phréatiques reste quoiqu’il en soit préoccupant d’un point de vue sanitaire et environnemental. De nombreux programmes, comme les plans Ecophyto, ont vu le jour pour réduire l’usage de pesticides. Ils se sont globalement soldés sur des échecs, la consommation ayant augmenté de 21 % en 2018.

Dans son rapport, Génération Futures souhaite qu’« une politique efficace de réduction de l’usage des pesticides soit enfin appliquée », dans un contexte où la Commission Européenne souhaite réduire de moitié cette utilisation d’ici 2030.

Sources :

https://www.generations-futures.fr/wp-content/uploads/2020/06/exppert-12-eau-version-finale.pdf

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/transitions-ecologiques/des-traces-de-pesticides-et-de-perturbateurs-endocriniens-dans-l-eau-du-robinet-850467.html

https://reporterre.net/De-nombreux-pesticides-perturbateurs-endocriniens-dans-l-eau-du-robinet

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/06/17/des-residus-de-pesticides-cancerogenes-dans-l-eau-du-robinet_6043112_3244.html

https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/des-traces-inquietantes-de-pesticides-dans-leau-du-robinet-1215844

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.