ECNI 2023 : ce qui va changer pour les futurs externes

La Covid-19 a bousculé les facultés de santé en France.  Alors que la refonte du second cycle était prévue pour la rentrée 2020, le nouveau référentiel d’enseignement est reporté à 2021. Il était en effet difficile de préparer la réforme du deuxième cycle des études de médecine alors que les professeurs et médecins étaient mobilisés sur le terrain ou confinés.

Cette réforme pédagogique souhaite recentrer l’approche par compétences, et pas seulement par connaissances, au cœur de la formation. Elle repense et adapte notamment les ECNI. Pour la rentrée 2020, quelles conséquences entraîne ce report d’un an pour les étudiants entrant en 4ème année de médecine, qui seront évalués en juin 2023 ?

Les contours du futur externat

L’ANEMF vient de dévoiler de premiers détails de la réforme pour les étudiants en médecine : « Le programme de connaissances du deuxième cycle pour la promotion DFASM1 2020 sera réduit d’un tiers par rapport au programme existant », annonce Jeanne Dupont Deguine, vice-présidente chargée des études médicales. Finies les connaissances de surspécialisation (rang C), seul demeurera le savoir commun à tout médecin (rang A) et l’apprentissage nécessaire à un interne de premier semestre de chaque spécialité (rang B). Le livret de suivi des apprentissages, qui servira de nouveau référentiel tout au long du deuxième cycle sera mis en place pour décembre 2020. Celui-ci constituera le programme officiel des connaissances du second cycle et le support d’évaluation pour les ECNi de 2023.

ECNI 2023 : Une refonte des épreuves selon le référentiel

Les dernières ECNi, en 2023, seront également rénovées. Aux dossiers cliniques progressifs, questions isolées, lecture critique d’article classiques vont s’ajouter de nouvelles épreuves :

  • Des mini dossiers progressifs de 7 questions
  • Des questions à réponse ouverte et courte
  • Des zones à pointer sur un schéma
  • Des tests « évaluant les connaissances dans un contexte d’incertitude
  • De « key-features problems » consistant en une série de 2-3 questions sur « des points clés du programme posant souvent des difficultés aux étudiants », précise l’ANEMF.

D ’ici 2023. Les ECN resteront inchangés et sous le référentiel de connaissance actuel.

Enfin, le certificat de compétence clinique, épreuve validant les compétences en fin de 6e année de médecine sera remplacé par une épreuve de mise en situation clinique objectives et structurée (ECOS). Cette épreuve, qui ne sera pas classante, sera néanmoins une condition sine qua non à la validation du second cycle et à l’inscription aux ECNI.

Sources :

https://www.letudiant.fr/etudes/medecine-sante/medecine-des-ecni-adaptees-pour-les-etudiants-entrant-en-4e-annee-a-la-rentree-2020.html

https://www.egora.fr/actus-pro/etudes-de-medecine/60225-ecn-2023-ce-qui-va-changer-pour-les-futurs-externes