Actus Santé du 13h N° 563

3 médecins sur 4 favorables à se faire vacciner

À l’automne, la plupart des médecins généralistes déclarent avoir adapté leurs conditions d’exercice au contexte de crise sanitaire et se disent a priori majoritairement favorables à la vaccination selon les 3 études de la DREES.

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) a publié trois nouvelles études sur le comportement des médecins généralistes dans le contexte de la crise sanitaire. La première les interroge sur la gravité de l’épidémie et sur les mesures mises en place comme l’obligation du port du masque ou les campagnes massives de test. La deuxième s’intéresse aux changements de pratiques et de conditions d’exercice des médecins généralistes pour prendre en charge les patients atteints de la Covid-19. La troisième porte sur l’opinion des médecins généralistes quant aux vaccins contre la Covid-19.

En octobre et novembre 2020, le nombre de consultations pour la Covid-19 augmente chez les médecins généralistes comparé à la période du déconfinement du printemps, signe d’une reprise épidémique. Cette prise en charge s’est accompagnée de certaines adaptations : près de la moitié des médecins ont recours à des tranches horaires réservées à la patientèle Covid et près de 7 médecins sur 10 déclarent avoir recours à la téléconsultation pour certains de leurs patients.

Plus de 8 médecins sur 10 jugent efficace l’obligation du port du masque, mise en place en juillet 2020, dans les lieux clos. Ils sont, en revanche, seulement 3 sur 10 à penser que les campagnes massives de tests de dépistage mises en place au cours de l’été 2020 ont fait preuve de leur efficacité face à l’épidémie. Par ailleurs, malgré la forte reprise épidémique en octobre et novembre 2020, moins d’un quart des médecins généralistes jugent l’épidémie de Covid-19 particulièrement grave, contre 4 sur 10 lors du premier confinement au printemps 2020.

Un constat qui peut s’éclairer par la banalisation de la situation sanitaire et une prise en charge majoritairement à l’hôpital des patients dans un état grave. En effet, moins d’1 médecin sur 10 juge grave l’état du dernier patient pris en charge et atteint de la Covid-19. Malgré cette relative sérénité quant à la gravité médicale de la Covid-19, près de 6 médecins sur 10 anticipent un afflux plus important de patients pour l’hiver 2020-2021 par rapport à un hiver ordinaire.

3 médecins sur 4 interrogés en octobre-novembre 2020 étaient a priori favorables à se faire vacciner contre la Covid-19. De même, près de 8 médecins généralistes sur 10 étaient favorables à recommander le vaccin pour leurs patients. Par ailleurs, les résultats montrent que près de la moitié des médecins sont confiants dans la sécurité qu’offrent les futurs vaccins contre la Covid-19 et 3 sur 4 font confiance au ministère chargé de la santé pour assurer la sécurité des vaccins.

Pr Jean-François Delfraissy redoute une 3e vague

Interrogé par L’Express, le président du Conseil scientifique alerte sur « une période très difficile (qui) nous attend ces 3 prochains mois » et avance le chiffre de 14 à 15 millions de Français vaccinés d’ici fin avril selon les stocks de vaccins.

Data n°4 : chirurgie de l’obésité

Le dernier « Data » édité par la FHP-MCO fait l’état des lieux et tendances de la chirurgie de l’obésité possiblement demain soumise à des évolutions réglementaires. Une publication pour apprécier au plus juste la situation y compris vis-à-vis des recommandations HAS. Visualiser tous les « Datas »

Bonne année 2021

Les administrateurs et l’ensemble des collaborateurs vous souhaitent une année 2021 apaisée et pleine de projets, dont les pages restent à écrire ensemble.

Carte de voeux FHP-MCO 2021

Crédits photos : Istock