Nos organisations en équilibre

Gérer l’épidémie et ses incertitudes inhérentes, dans une perpétuelle urgence et sans en voir le bout à court terme d’une part, et se donner la visibilité que demande le management d’une entreprise d’autre part, n’a jamais été aussi difficile.

Des établissements de santé ont des demandes de déprogrammations de la part des ARS, d’autres sont contraints par la pénurie de soignants atteints par la Covid, en arrêt de travail. De plus, à compter de ce jour, les professionnels de santé asymptomatiques devront être arrêtés, amplifiant le phénomène d’absentéisme. Une situation qui génère des problèmes croissants, en particulier pour les centres de dialyse, les maternités, les services d’urgence et de cancérologie, ou de soins critiques. D’une manière générale, comment garantir à tous un accès à des soins de qualité dans le délai que chaque situation médicale requiert ?

Dans le même temps, les dernières négociations de la campagne tarifaire 2021 ont lieu, les premières visites des experts de la HAS dans le cadre de la nouvelle certification arrivent, la réforme du financement des urgences est à l’œuvre, les réformes structurelles des autorisations, de la recherche clinique, etc. s’impatientent. Tous les niveaux de décisions – de terrain, du secteur, du système de santé – sont pris en tenaille entre des priorités incompatibles.

L’extrême bonne volonté et l’agilité de notre secteur y suffiront-elles ? Nous en sommes tous remis aux effets de la vaccination pour calibrer nos forces et tenir la distance qui devient une urgence, y compris pour les professionnels de santé de moins de 50 ans !

Frédérique Gama
Présidente de la FHP-MCO