1,2, 3 Questions – Dominique Pon

Dominique Pon, directeur général de la Clinique Pasteur, Toulouse (31)

Clinavenir vient de racheter la Clinique Rive Gauche de Toulouse, quel est votre montage financier ?

Clinavenir rassemble 11 cliniques indépendantes qui travaillent entre elles en mode coopératif. Dans le passé, nous avons déjà mis en place des participations croisées au sein de nos établissements. Ainsi, des établissements de Clinavenir aux côtés des médecins sont au capital de la Clinique Médipôle-Garonne, ou encore nous avons racheté la Clinique de Gascogne à Auch.

La Clinique Rive gauche fait partie de l’alliance et était en vente. Nous avons suivi le même modèle et avons proposé aux médecins de Rive Gauche qui n’étaient pas précédemment actionnaires de devenir actionnaires de leur propre établissement.

Ces médecins détiendront un peu plus de 10 % du capital mais disposeront d’un quart de la gouvernance. Nous sommes 4 actionnaires – 3 cliniques et les médecins – et leur part dans cette gouvernance sera plus importance que le poids de leurs actions.

Quel est le grand principe qui anime Clinavenir ?

Notre volonté est que les médecins soient aux manettes. Derrière les 3 cliniques entrées au capital de Rive Gauche, se trouvent leurs médecins actionnaires qui ont ainsi à leur tour permis aux médecins de Rive Gauche de devenir également actionnaires pour que les médecins soient toujours engagés dans la gouvernance.

Notre modèle est de responsabiliser les médecins. Cela ne signifie pas que tout est facile mais chacun va raisonner dès lors différemment avec une casquette de responsable et agir pour le développement, la survie de son établissement. Cette approche se construit pas à pas, humblement, tous les jours. Nous croyons à la force de l’engagement médical.

Quels sont les projets de Clinavenir ?

Notre vision est hyper-territoriale et très médicale. Les cliniques indépendantes de Montberon et des Pyrénées viennent de nous rejoindre au sein de l’alliance. Aujourd’hui, nous sommes 11 établissements privés de santé avec près de 275 millions de chiffre d’affaires cumulé en 2019, et représentons 3 000 salariés et 665 médecins. Les cliniques de l’alliance prennent en charge 20 % de l’activité en MCO des départements de la Haute-Garonne et du Gers et 19 % de l’activité SSR du Gers.

Nous sommes des locaux, des gens du terroir, et voulons le rester. Notre objectif est de garantir une offre de soins cohérente sur notre territoire. Nous n’avons pas de stratégie de conquête ou de croissance mais la volonté de consolider une offre de soins cohérente avec des cliniques de territoire et de médecins.