Les sages-femmes de demain…

L’IGAS mène actuellement une mission sur le métier de sage-femme et son évolution. La FHP-MCO récemment auditionnée, apportera sa contribution prochainement avec des propositions émises par son groupe expert Naissance.

L’évolution de la place des sages-femmes dans le parcours de soin est une évidence. Dans le cadre du projet « Les 1000 premiers jours », c’est à la sage-femme que devrait revenir la coordination du parcours des femmes dans le contexte élargi ville/établissement de santé, comme la prise en charge globale de la femme et de sa famille au sein des maternités, qui ne se limite pas au suivi de grossesse et à la mise au monde de l’enfant.

Pour l’heure, les interventions en termes de prévention (addictions, sevrage), de suivi de grossesse, d’accompagnement à l’allaitement, d’aide à la construction de la parentalité… ne peuvent faire l’objet d’une quelconque valorisation économique lorsqu’elles sont réalisées par les sages-femmes salariées exerçant au sein de nos maternités.

De même, compte tenu des compétences proprement médicales des sages-femmes, elles peuvent accompagner les femmes pour tous types de naissances, sans rupture dans la prise en charge, passant de la salle de travail au bloc de naissance en cas de césarienne, et aux salles de réveil (en postcésarienne). Les modalités d’exercice partagé avec les gynécologues-obstétriciens dans la constitution de cabinets d’exercice mixte, de maison de naissance ou d’ouverture du plateau technique des établissements de santé doivent être favorisées. Enfin, la création de véritables passerelles professionnelles permettant aux sages-femmes d’intégrer l’internat de gynécologie-obstétrique doivent s’imposer.

Le groupe expert Naissance est force de propositions. La FHP-MCO est au côté de ses professionnels de la naissance !

Frédérique Gama
Présidente de la FHP-MCO