Un été agité

La vaccination obligatoire des soignants était la première réponse espérée par tous. Nous attendons désormais le cadre précis de sa mise en œuvre dans laquelle le rôle de la médecine du travail doit tenir une place centrale, au même titre que l’hépatite B.

La présentation d’un pass sanitaire est une deuxième réponse pragmatique. Une nécessité pour atteindre une couverture vaccinale nationale suffisante et éviter une nouvelle pression sur l’hôpital que nous redoutons tous. Le succès de ce dispositif passera par un renforcement de pédagogie : les établissements de santé privés prendront leur part tout l’été à cette nécessaire campagne d’information.

L’été sera agité pour atterrir sur un automne chargé. Début septembre, des textes relatifs à la réforme des autorisations passeront devant le CNOSS. Médecine nucléaire : décrets relatifs aux conditions d’implantation et techniques de fonctionnement et au nombre maximal d’équipements nécessaires ; décrets relatifs à l’activité de médecine d’urgence. Par ailleurs, une consolidation des montants des forfaits activités du financement des urgences pour une mise en place au 1er Janvier 2022 sera à l’étude notamment avec l’aide de l’enquête FHP MCO actuellement en cours auprès des services d’urgences privés. De même, de nombreuses réunions sont annoncées sur les soins critiques, la chirurgie, la cancérologie, l’IRC,…

Cet été sera à l’image du précédent : atypique et incertain. Chacun fera de son mieux pour prendre des congés plus que mérités. L’esprit libre, c’est une autre affaire…

« Le 13h » fait une pause estivale et je vous retrouve dès le lundi 30 août.

Excellentes vacances,

Frédérique Gama
Présidente de la FHP-MCO