Actus Santé du 13h N°624

Semaine européenne de la vaccination

Depuis 2005, l’OMS organise un temps fort de communication sur les vaccinations. Du 25 avril au 1er mai 2022, Santé publique France et les ARS coordonnent des actions pour mieux faire connaître les enjeux de la vaccination.
« La vaccination contre la Covid-19 reste toujours d’actualité mais ne doit pas faire oublier l’importance des autres vaccinations pour préserver la santé de tous, que ce soit les vaccinations du nourrisson, mais aussi la vaccination des moins de 40 ans avec 2 doses pour stopper les épidémies de rougeole ou la récente extension aux garçons de la vaccination contre le papillomavirus (HPV). La SEV permet également de faire la promotion du nouveau calendrier vaccinal.
L’objectif général est de promouvoir la vaccination à tous les âges de la vie en rappelant à la population que la vaccination est la meilleure des protections contre des maladies infectieuses qui peuvent être graves. Il est important de vérifier ses vaccinations et de se vacciner si besoin. »

Coefficients tarifs 2022 : la FHP-MCO fait le point

Une instruction ministérielle précise notamment les périmètres et les modalités d’application des coefficients prudentiel, de reprise, et Ségur. Voir la dépêche 671 adhérent FHP-MCO.

Plan cancer : un tiers des 234 actions lancées

La stratégie décennale de lutte contre les cancers 2021-2030 vise à réduire de 60 000 par an le nombre de cancers évitables d’ici 2040, à réaliser 1 million de dépistages en plus d’ici 2025, à réduire d’un tiers la part des patients souffrant de séquelles après 5 ans…

Une première feuille de route à cinq ans décrit de façon très opérationnelle les actions concrètes et communes à l’ensemble des acteurs qui œuvrent dans la lutte contre les cancers. « Dès cette première année, nous avons donné une impulsion déterminante au service des Français. Près d’un tiers du total des 234 nouvelles actions que comporte la stratégie décennale ont été lancées ce qui est considérable et à la hauteur des enjeux. »

Risques sanitaires : l’UE se dote de réserves

Pour faire face aux menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires, l’Union européenne se dote d’un stock stratégique de 540,5 millions d’euros (vaccins, pastilles d’iode, équipements de décontamination…).

Crédits photos :  Istock