RH : entre pragmatisme et responsabilité

De nombreuses solutions séparent encore la survenue de catastrophes cet été des alertes aujourd’hui en nombre dans la presse et sur les réseaux sociaux. Néanmoins, vos retours de terrain en témoignent, le mode « gestion de crise » est requis.

L’agilité des acteurs de santé éprouvée lors de la lutte contre la Covid pour maintenir une qualité et une sécurité des soins pour tous, sera à nouveau à démontrer. Préserver dans le même temps la santé de nos propres soignants épuisés sera un équilibre nécessaire à trouver.

Rappelons-nous, c’était hier, la gestion territoriale faisait ses preuves. Faire confiance au professionnalisme et au sens des responsabilités des professionnels de terrain est fondamental. C’est au sein de chaque territoire aux situations différentes que se trouvent les solutions, à condition qu’elles ne soient gâtées par des lourdeurs administratives inutiles. Demain, nous pourrons faire face si nous décidons ensemble – secteurs public, privé, médecine de ville – d’afficher une coordination claire auprès des Françaises et Français.

D’autres prérequis s’imposent : il faudra acter des mesures exceptionnelles, lever des barrières normatives, sécuriser les professionnels de santé dans les actions qu’ils seront amenés à mettre en œuvre. Comme nous, l’État doit prendre ses responsabilités. De même, les ARS, garantes de l’offre de soin, devront accorder leur confiance aux acteurs de santé et accompagner leurs initiatives.

Enfin, les syndicats professionnels devront appeler à la coopération de tous. Ce sont autant de garanties de moyens que les établissements de santé attendent.

Pour alimenter notre contribution dans le cadre de la mission flash lancée par le Président de la République et confiée au Pr François Braun, nous remercions les services d’urgences des établissements de santé privés pour leur réponse, afin de disposer des projections estivales les plus précises possible.

Frédérique Gama
Présidente de la FHP-MCO