Panorama de la santé pour l’année 2013

L’OCDE vient de publier l’édition 2013 du panorama de la santé. En France, le système demeure performant et efficace mais sa pérennité pourrait être menacée par un insuffisant renouvellement des personnels médicaux et paramédicaux. Il assure malgré cela une des meilleures prises en charge des coûts de la santé de la population parmi les pays de l’OCDE.

La meilleure couverture santé mondiale décernée à la France

Dépenses de santé en pourcentage du PIB

Dans le contexte actuel de crise la plupart des pays de l’OCDE – dont la France – s’est engagée dans une politique de limitation des dépenses publiques.
Même si la France demeure l’un des pays au niveau de dépenses de santé le plus élevé en proportion du PIB (11,6 % du PIB, 9,3% pour la moyenne des pays de l’OCDE), ces dernières sont néanmoins en léger recul par rapport à 2011 (11,8 % du PIB). Le rythme de croissance des dépenses de santé par habitant témoigne aussi de cette baisse, dépenses qui s’établissent à 0,7 % durant la période 2009-2011 alors qu’elles étaient de 2,1 % durant la période 2000-2009. Quant à la part directement prise en charge par les patients, elle est en légère augmentation puisqu’elle a gagné 0,4% depuis les 12 dernières années, mais demeure néanmoins l’une des plus faibles de l’OCDE en atteignant les 8% pour une moyenne des autres pays à 20%.

 

Le renouvellement de la population médicale : un sujet d’inquiétude réel

Si aujourd’hui la France compte 3,3 médecins pour 1 000 habitants – contre 3,2 en moyenne dans les autres pays de l’OCDE –  leur nombre a augmenté de seulement 10% depuis 2000. Deux facteurs pourraient menacer le renouvellement de la population médicale : 42 % des médecins sont aujourd’hui âgés de 55 ans et plus (contre seulement 32 % dans l’OCDE) et le nombre de médecins nouvellement diplômés en 2011 s’est établi à 6 pour 100.000 habitants (un des plus faible taux de l’OCDE).
Cependant, l’augmentation du numérus clausus produira ses effets d’ici 5 à 10 ans et permettra alors de pallier le départ à la retraite des médecins.
La situation semble sensiblement meilleure pour les infirmières avec 8,7 infirmières pour 1.000 habitants en France (8,8 dans les pays de l’OCDE) et un taux de renouvellement de 35,5 nouveaux professionnels diplômés pour 100.000 habitant (42.9 pour les pays de l’OCDE). Le nombre d’infirmières nouvellement diplômées a augmenté quant à lui de plus de 70% entre 2000 et 2011 en France.

Lire l’intégralité de la publication Panorama de la santé 2013
Lire le communiqué de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.