Lancement du 3e Plan Cancer

Couvrant la période 2014-2019, le troisième Plan Cancer gouvernemental a été lancé le 4 février 2014.

Inspiré de recommandations du Professeur Vernant, hématologue, le Plan Cancer est placé sous le signe de la lutte contre les inégalités sociales. Doté de 1,5 milliard d’euros – montant à peu près équivalent au précédent – il est composé de 17 objectifs prioritaires, qu’on peut classer en 5 points essentiels :

 

Dépistage

« Pour guérir plus de personnes malades, il faut commencer par améliorer le dépistage », a déclaré mardi 4 février 2014 François Hollande. Les dépistages organisés seront étendus à l’ensemble du territoire, avec un accent sur le dépistage du cancer du col de l’utérus, du cancer du sein et du cancer colorectal.

Diagnostic

L’objectif de ce nouveau Plan Cancer est de faire passer les 30 jours d’attente des résultats du dépistage, à 20 jours.

 

Recherche

 « Nous devons être une nation de progrès et la recherche en fait forcément partie », a déclaré François Hollande dans son discours de présentation. 60 millions d’euros seront dégagés du budget total, afin d’analyser et de décrypter génétiquement les tumeurs, et de développer la recherche clinique.

 

Améliorer la vie des malades

Toutes les étapes jusqu’à la guérison bénéficieront d’une nouvelle prise en charge, afin que les malades gardent leur place dans la société. Les moyens concrets mis en œuvre seront entre autres une chirurgie réparatrice accessible sans frais pour chaque patient, et un « droit à l’oubli » accordé aux personnes ayant vaincu la maladie tôt dans leur vie ou ayant guéri d’une forme de cancer à faible récidive, afin de contracter des prêts bancaires ou des assurances.

 

S’attaquer aux facteurs de risque

« 40% de la mortalité due au cancer tient à des facteurs de risque évitables », a rappelé le Président. L’alcool et le tabagisme, seront particulièrement ciblés dans le nouveau plan d’action des campagnes de prévention publique.

 

 « C’est de cette mobilisation collective que dépendra la réussite du troisième Plan Cancer, c’est-à-dire le recul du cancer. Nous sommes tous engagés dans la réalisation de cet objectif, qui vaudra après nous. Parce que nous n’en n’avons pas terminé, même si nous devons accélérer, aller plus vite et permettre de guérir plus de malades et d’empêcher d’autres de le devenir. Telle est notre ambition » a été la conclusion du Président de la République, lors de la présentation du 3e Plan Cancer.

 

 

 

Lire les recommandations du Professeur Vernant

Lire le discours de présentation du Président de la République

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.